Anniversaire du 8 Mai Porte B de l’usine Berliet

Chaque année, le syndicat CGT Berlier organisait une cérémonie quelques jours après les cérémonies du 8 Mai officielles, pour célébrer les résistants et déportés de l’usine. Il y aussi une célébration le 24 Août des combats autour de l’usine, qui ont donné leur nom à la rue.

Ces dernières années, cette cérémonie du 8 mai avait perdu un peu de forces, mais les syndicats de Renault Trucks ont remobilisé pour cette initiative cette année... un peu tardivement cependant ce qui n’a pas permis de mobiliser plus largement, notammentà Vénissieux. Mais le maire de Vénissieux était représenté.

Le discours de Lucien Guidoni, représentant l’UFAC et Georges Sanlaville qui n’avait pu être présent était énergique et rappelait sans équivoque les choix politiques de ceux qui ont fait la résistance.
JPEG

Le discours du responsable du CE (CFDT) après une première partie sur l’importance de la mémoire a évoqué le 8 Mai comme la naissance de l’Europe, semblant considérer que l’Union Européenne était un facteur de paix et de progrès...

JPEG

Surprenant en pleine crise de l’Euro, avec l’annonce par la commission européenne de la mise sous tutelle des parlements nationaux, avec cette colère populaire qui sourde de partout contre cette Europe du Capital qui nous écrase !

De fait, le 8 mai est la victoire contre le fascisme, mais aussi contre un patronat discrédité, noptamment cette grande bourgeoisie de l’acier qui avait fait alliance dans les années 30 avec les nazis "plutôt Hitler que le Front populaire". Or ce cartel de l’acier des années 30 est l’ancêtre génétique de cette "communauté européenne du charbon et de l’acier" qui est la première forme de cette Union Européenne.

Si effectivement l’Europe a été présentée le plus souvent comme une création de pacifistes affirmant "plus jamais ça’", les études historiques sérieuses montrent au contraire que la création de l’Europe est d’abord la suite du plan Marshall voulu par les USA, réduisant la France et son compromis social trop favorable aux communistes, au profit de l’Allemagne plus sûre pour les intérêts du patronat. C’est notamment ce que montre Annie LAcroix-Riz autour de l’abandon imposée par les USA des droits de la France sur la Sidérurgie dans la Sarre

Les communistes ont pris date pour l’an prochain et viendront avec leur drapeau !

Annonces