Hier prisonnier, aujourd’hui otage !

Salah Hamouri a passé près de sept ans dans les geôles israéliennes sans la moindre preuve qu’il ait commis le moindre délit. Il a été libéré sans condition dans le cadre de l’échange avec le caporal Guilad Shalit. A peine sorti de prison, il a été victime d’une campagne de haine sur la base d’une dépêche de presse pourtant aussitôt démentie. Et voilà que les autorités israéliennes lui refusent le tampon nécessaire pour lui permettre de circuler librement.

Bref, le gouvernement israélien traite le jeune Franco-Palestinien en otage, et ce en toute illégalité. Car il a le droit imprescriptible d’aller et venir, et en l’occurrence de venir en France.

Nous protestons fermement auprès des autorités israéliennes contre ce nouveau déni de justice dont est victime notre compatriote Salah Hamouri.

Et nous en appelons solennellement aux autorités françaises afin qu’elles agissent avec diligence et fermeté pour que notre ami puisse venir, après ces épreuves, au pays de sa maman rencontrer tous ses amis et sa famille.

Liberté de circulation pour Salah !

L’arbitraire, ça suffit !

Paris, le 27 mars 2012

Annonces

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017