Il a parlé !

Le représentant de la droite Vénissiane au conseil métropolitain est enfin intervenu en séance ce 2 Novembre ! Pas pour jouer son rôle de conseiller métropolitain et apporter l’avis de son groupe sur une question d’agglomération, mais pour tenter de prolonger son discours municipal anti-ville [1]. Pour sa première intervention en deux ans, il a cru qu’il avait une occasion de dénoncer le "bétonnage" de la ville, sur une délibération qui évoquait un projet de construction sur le talus Monmousseau, avenue Oschatz.

Patatras ! Avait-il lu la délibération ? sans doute seulement le titre... Il n’avait évidemment pas pris le temps d’interroger les services de la ville, ni de la métropole. Il aurait compris que la délibération fait suite au contraire à l’annulation du projet de construction ! L’étude a en effet montré un surcout important lié à la configuration du lieu, avec justement ce talus élevé. Ce surcout aurait conduit à augmenter la hauteur d’immeuble pour assurer le financement. Il n’était alors pas possible de réaliser une construction paysagère, intégrée au site. Pour le coup, cela aurait été "bétonner"...

Le maire, Michèle Picard, a donc décidé de remettre en cause ce projet. La délibération ne portait que sur le paiement des études qui ont conduit à cette sage décision... de ne pas construire !

Dénoncer le bétonnage sur un dossier qui décide de ne pas construire, il faut le faire ! Mr Girard, pour être polémiste, il faut quand même travailler un peu ses dossiers !

[1car bien sûr, Mr Girard tente de se présenter comme apolitique à Vénissieux, et n’a donc aucun avis sur la politique métropolitaine, toute en votant toujours comme le groupe Les Républicains

Annonces

Sites favoris Tous les sites

5 sites référencés dans ce secteur