LBK glisse de gauche à droite...

La section de Vénissieux du parti socialiste était traditionnellement "de gauche". En lien avec les élus qui travaillaient jusqu’en 2014 avec les maires communistes, les militants socialistes se prononçaient dans leur congrès pour les motions de la gauche du PS, et même, en 2012 très majoritairement pour une motion très à gauche inspirée notamment par l’inspecteur du travail Gérard Filoche, connu pour sa dénonciation des politiques gouvernementales contre le code du travail, et qui n’a eu de cesse de dénoncer la politique gouvernementale de Jean-Jacques Ayrault puis de Manuel Valls...

Lotfi Ben Khelifa était lui aussi de gauche, élu de cette motion dont on pourrait dire en souriant qu’elle voulait "tenir le cap à gauche" en 2012...

Et puis, il a décidé de tenter de faire tomber la ville communiste.. Lui qui dénonçait syndicalement la politique de "privatisation" de Gérard Collomb se rabiboche avec le président de la future métropole et mène une campagne violemment anti-communiste en 2014... échec, mais de nouveau en 2015... et là, c’est la débâcle...

On aurait pu penser que l’expérience l’aurait conduit à chercher à retisser le fil de cet ancrage à gauche avec les communistes que portaient historiquement les socialistes de Vénissieux... Mais l’ambition ronge souvent l’intelligence politique. De nouvelles échéances se présentent pour lui avec les régionales où il faut jouer du coude pour gagner une place entre Gérard Collomb et Jean-Jacques Queyranne... On sait que même la femme de Gérard Collomb a été rejetée au premier vote du bureau de la fédération socialiste !

LBK a donc fait son coming-out... avec cette déclaration

Tête de liste aux dernières élections municipales et secrétaire d’une section importante à Vénissieux, je ne pouvais pas ne pas m’engager avant le congrès. J’ai donc signé la motion présentée par Jean-Christophe Cambadélis et intitulée “Le renouveau socialiste”.

LBK a rejoint la droite du parti socialiste et soutient avec détermination la ligne "Collomb-Valls-Hollande"...

Mais nous avons l’expérience de Mokrane Kessi ou Saliha Mertani, anciens socialistes passés à droite... et la question reste la même pour LBK... le glissement à droite... jusqu’où ?

Annonces

Sites favoris Tous les sites

5 sites référencés dans ce secteur