Le président de l’AMF augmenté de 71.000 euros

Le président de l’Autorité des marchés financiers (AMF), Jean-Pierre Jouyet, percevra désormais une indemnité annuelle brute de 220.000 euros. Le montant de son indemnité a été relevée de 71.000 euros par un arrêté publié samedi 14 février au Journal officiel.

Signée par le ministre du Budget Eric Woerth, cette augmentation "prend effet au 15 décembre 2008", selon l’arrêté dont fait état Le Parisien/Aujourd’hui en France dans son édition du lundi 16 février. Le 15 décembre correspond au jour de la prise de fonctions de Jean-Pierre Jouyet à la tête du gendarme de la Bourse.

Un arrêté fixé par Sarkozy

"En réalité, M. Jouyet va toucher exactement la même somme que son précédesseur" Michel Prada, a précisé à l’AFP une source proche du dossier.
Le gouvernement a en effet rétabli le montant de 220.000 euros fixé le 15 juillet 2004 par un arrêté de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Economie. L’indemnité "de fonction" du président de l’AMF avait été abaissée à 149.000 euros par un autre texte du 20 mars 2006, désormais abrogé.

"Comme M. Prada avait pris sa retraite de l’Inspection des finances dans l’intervalle, le deuxième décret avait pour but de déduire cette retraite du montant de l’indemnité pour éviter qu’il cumule les deux", a expliqué la même source.
Jean-Pierre Jouyet n’étant pas dans la même situation, "cette déduction ne se justifiait plus", a poursuivi cette source.

En plus de l’indemnité fixée par l’Etat, la rémunération du président de l’AMF inclut son traitement de haut fonctionnaire classé "hors échelle" dont le montant n’est pas connu, selon le Code monétaire et financier. (Avec AFP)

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur