Les Verts ne riment pas du tout avec révolutionnaire

Aux dernières municipales, la mairie de Montreuil, première ville de Seine-Saint-Denis, a basculé dans le camp de la réaction. D. Voynet, après deux tentatives calamiteuses aux présidentielles et des tentatives désespérées dans sa ville de Dôle, après que le PS lui ait offerte la rente d’un fauteuil au Sénat, s’est dit qu’il serait peut-être plus facile de participer à la curie contre les villes à direction communiste de l’ancienne ceinture rouge de Paris. Et grâce à la droite et à une partie du PS, Montreuil est tombé de peu.

Depuis, D. Voynet montre combien les Verts sont allergiques au communisme, aux acquis de la Résistance et à tout ce qui pourrait remettre en cause le capitalisme. Comme elle ne pouvait pas rayer de la carte le siège historique de la CGT, elle a débaptisé la place Benoît Frachon pour ne lui consacrer que la petite esplanade devant les locaux de la CGT. Le tri des déchets, ça peut rapporter beaucoup aux capitalistes des "éco-industries", mais pas la Résistance et ses symboles, sujets de leur cauchemar.

Au fait, pourquoi MG Buffet accepte la présence des Verts au sein du même groupe que les communistes à l’Assemblée ?

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur