Les capitalistes n’ont aucun scrupule !

Tous les prétextes ont été bons pour faire arrêter la grève des cheminots, même reprendre les propos de Maurice Thorez tenus dans un tout autre contexte et les déformer.
Au congrès des maires de France, Sarkozy avait attribué à Thorez la phrase suivante : « Il faut savoir arrêter une grève ».

Or la phrase exacte est la suivante : « Alors il faut savoir terminer une grève dès que satisfaction a été obtenue. Il faut même savoir consentir au compromis si toutes les revendications n’ont pas encore été acceptées, mais si l’on a obtenu la victoire sur la plus essentielle des revendications ».

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur