Madeleine Lambert nous a quitté

Madeleine Lambert était une part décisive de l’histoire de Vénissieux, une part décisive de l’histoire des communistes, de leur rapport avec l’art, avec l’éducation populaire. Comme ces grands noms de l’histoire intellectuelle et artistique du parti communiste, Aragon, Picasso et tant d’autres, elle portait une exigence indissociable de lier l’effort le plus pur de connaissance, de rapport au monde, au beau, à la vérité, et l’effort le plus militant d’éducation populaire, de rencontre avec ceux qui n’ont que leur travail comme chaine et comme moyen de vivre et qui n’ont droit le plus souvent à rien d’autres qu’au "temps de cerveau socialement disponible" qui définit les médias dominants.

Elle a créé les outils qui font l’histoire de l’art à Vénissieux, les ateliers d’art plastiques, le principe d’acheter régulièrement des œuvres, de prévoir un budget pour les entretenir, de monter des expositions, et de faire découvrir au plus grand nombre la pratique d’une expression artistique ...

Les communistes de Vénissieux lui doivent beaucoup du succès des 3emes rencontres internationalistes ou son exposition a marqué l’espace, les rencontres et l’expérience vécue par plus de 200 militants.

Les photos témoignent de ce lien entre l’art et la politique que portai l’engagement de Mado, les orateurs parlant devant l’exposition
PNG

ou le maire qui remerciera Mado
JPEG

et mado n’avait pas choisi les œuvres au hasard, mais avait bien apporté sa propore contribution à cette rencontre internationaliste...

JPEG

JPEG

Annonces

Sites favoris Tous les sites

5 sites référencés dans ce secteur

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017