Marché, un effort soutenu et visible

Distribuant un tract sur le 10eme anniversaire du NON au traité européen de 2005, j’ai eu plusieurs échanges avec des habitants à propose du marché parallèle. Tous m’ont souligné qu’ils voyaient le travail réalisé par les différents services publics, police nationale, police municipale, service environnement, services de la collecte du Grand Lyon... et que si tout n’est pas parfait loin de là, la situation était nettement meilleure qu’il y a 3 mois...

Chacun sent bien qu’heureusement que Michèle Picard a repris ses fonctions de maire pour assurer la continuité avec le travail engagé avant l’annulation, et se coordonner avec l’état et la métropole pour renforcer l’action publique pour la dignité de tous autour du marché des Minguettes.

Reste que si le marché parallèle s’est réduit, il persiste et dès que les effectifs de police baisse, les marchands de la misère reviennent.

Il est clair qu’il faudra renforcer aussi le travail en amont pour limiter les sources de ces tonnes de marchandises qu’on enlève à chaque marché. Visiblement, les "forains" s’en foutent puisqu’ils reviennent chaque jeudi et samedi avec des mètres cubes de "marchandises".

Or, tout ne vient pas que de la fouille de poubelles ! Le plus gros semble bien venir des déchetteries publiques, et des lieux de distribution d’associations de solidarité. Comment peut-on accepter que par exemple la banque alimentaire donne des marchandises pour que celles-ci se retrouvent en vente ici ?

Il faut vraiment mobiliser tous les acteurs directs et indirects de ce marché pour arriver à le résorber complètement.

Annonces

Sites favoris Tous les sites

5 sites référencés dans ce secteur