Métropole : Macron rafle la mise !!!!

Déclaration du groupe des élus communistes, parti de gauche et républicains après la séance du conseil de métropole ou la grande majorité des élus socialistes ont basculé vers Macron et un nouvel exécutif nettement à droite.

A lire, l’intervention pour le groupe de Pierre-Alain Millet

Une journée à la métropole… où les sirènes du libéralisme de Macron ont raflé la mise !!!!

Une journée interminable de 10 heures à la métropole, le lundi 10 juillet, grâce à un exécutif qui ne manque jamais de soutenir la moindre « start up » numérique qui pointe son nez mais qui manque de respect aux élus et aux personnels au point de les contraindre à un vote papier à l’ancienne ! 27 votes avec urnes et dépouillements interminables !

Mais ceci ne serait rien si le résultat politique de la journée n’était tragique : Le clone politique de M. Collomb, David Kimelfeld, a donné, tout au long de cette journée, des gages au centre droit, récompensant également les ex- socialistes macron-compatibles (qui se disent encore socialistes, mais jusqu’à quand ?)… si bien que plus personne ne sait qui est qui, à l’exception notable de quelques élus restés socialistes qui avaient reçu l’injonction de faire leurs cartons pour débarrasser leurs bureaux.
C’est ainsi qu’un exécutif a été élu comprenant 25 Vice-Présidents et 27 conseillers délégués, avec au total 3 gauche « Collomb-compatibles », 4 verts, 17 socialistes « en marche », 25 centre-droits divers dont 17 Synergie, et 3 droites « constructifs »...

Le comble fut sans doute atteint lors des prises de parole des groupes suite à l’élection du Président, lorsqu’une députée macroniste fraîchement élue, qui écrit sur son blog « avant, j’étais socialiste » s’est exprimée... au nom du groupe (encore) socialiste de notre assemblée.

Et l’on voudrait que la population retrouve le goût de la politique…

En ce qui nous concerne, nous n’aurons de cesse d’affirmer, dans ce Conseil de Métropole, la volonté de défense des services publics, de nos Communes, des droits des salariés, des principes de solidarité. Ce fut le sens de la candidature présentée par le groupe Communiste, Parti de gauche et républicain à la présidence de la Métropole.

Nous serons une opposition résolue à la majorité « En Marche » de la Métropole, une opposition constructive et ouverte à tous ceux qui veulent défendre la place des Communes au plus près des citoyens, une opposition qui affirme que la Gauche de progrès social n’a pas disparu de cette assemblée. Avec les habitants de toutes nos Communes, nous ferons vivre le projet d’une autre agglomération Lyonnaise, organisant les droits de tous pour faire reculer pauvreté et exclusions, dans le logement, la mobilité, l’énergie, la culture, l’emploi, la formation.

Dans toutes nos communes, nous appelons à la mobilisation le 12 Septembre prochain pour une grande journée de résistance à la casse de nos droits sociaux, de nos communes et de nos services publics.

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur