Nouvelle brève

Il était une fois la constitution européenne

En ce temps là, c’était il y a bien longtemps, nos grands-parents furent appelés aux urnes pour un référendum sur la constitution européenne. Vaste programme pour les gens simples qui, tout comme mon arrière-grand-mère, n’avaient pas beaucoup de connaissances juridiques ! Mon aïeule était cependant pleine de bon sens et rêvait de léguer à sa descendance un monde d’amour, de justice sociale, de démocratie. Elle voulait que nous puissions avoir du travail, un minimum garanti pour vivre décemment et honnêtement. Elle voulait que nous puissions avoir un accès gratuit à l’éducation, à la culture. Elle souhaitait pour nous un monde où la santé soit un droit pour tous. Elle espérait un monde de paix où les dépenses militaires soient inexistantes. Un monde où les lois préservent l’égalité entre les hommes et les femmes et pour celles-ci, elle craignait la remise en cause du droit à la contraception et à l’IVG. Elle redoutait la disparition de la notion de laïcité. Elle redoutait que le service public soit bradé au nom de la sacro-sainte notion de concurrence.
C’est pourquoi, ce dimanche 29 mai 2005, c’est en pensant très fort à nous, en votant NON, qu’elle nous a permis d’être décideurs de notre avenir, pour que nous vivions longtemps, heureux, dans un monde de paix et d’amitié. C’est parce qu’elle nous aimait qu’elle a permis au NON de triompher afin que nous ne soyons pas liés pour des décennies à une constitution trop difficilement révisable.
Il n’y a pas eu de chaos, pas de nouveau déluge. Le traité de Nice a continué à s’appliquer jusqu’en 2009 pour certaines de ces applications.
Merci grand-mère car depuis le monde n’est pas un monde libéral au service des profits et des idéaux capitalistes. L’Europe est une Europe comme tu la voulais : SOCIALE
Nous sommes fiers de toi. Nous sommes fiers que tu n’aies pas écouté les partisans du oui qui disposaient pourtant de moyens extraordinaires pour entraîner les indécis, les culpabiliser, les séduire, les prendre en otage.

Maryse SCANDOLARA

Annonces

AgendaTous les événements

septembre 2017 :

Rien pour ce mois

août 2017 | octobre 2017