Rapport d’Ouverture , de Propositions et d’Activité du 3 e congres de la CGT CELM du Jeudi 9 fevrier 06

SYNDICAT DU CENTRE D’ESSAIS DE LA MEDITERRANEE
www.cgtcelm.com/

TOULON, Jeudi 9 février 06

Pour un syndicat de type nouveau !

A. Rapport d’ouverture et de présentation :

C’est un grand moment de la vie syndicale qui s’ouvre aujourd’hui .Plus de cinquante de personnes se trouvent conviés à nos travaux du 3 e congres de notre organisation syndicale sur cette journée.
Le défi que nous étions lancé voilà plus d’un an est en train d’être réalisé !
Mais je souhaiterai tout d’abord saluer nos invité(e)s et plus particulièrement nos unions locales et départementales , les retraités CGT travailleurs de l’ état , le représentant de la MACIF , le représentant de la fédération Yannick MALENFANT et enfin nos camarades CGT des landes absents pour cause d’éloignement mais qui sont de tout coeur avec nous .
Tous ont considéré même ceux absent , leur attachement à la vie démocratique d notre syndicat et tous ont trouvé de l’intérêt à participer de près ou de loin à nos travaux .
Au nom de la direction syndicale sortante, je vous remercie de votre présence et de la fidélité à nos travaux comme d’ailleurs l’ensemble de nos syndiqués retraités et actifs.
Le présent rapport d’ouverture te de présentation s’inscrivent dans la continuité du document de travail très largement distribué.
D’une manière synthétique et la plus directe possible , nous allons retracer le bilan non exhaustif de notre activité passée depuis le 2e congres , ainsi que commencer à esquisser le débat à partir d’orientations tracé comme perspective et propositions ;
Le document de travail l’a déjà souligné au travers de notre bilan de la situation contrasté de notre syndicat et des premières pistes de reflexions /propositions que nous nous sommes fixés.
Je voudrais revenir sur notre bilan d’activité qui doit permettre de nous situer par rapport à l’enseignement de cette période ainsi que par rapport aux enjeux d’aujourd’hui et surtout de demain dans une DGA, ministère de la défense en pleine décomposition libérale.
L e titre de notre document est assez révélateur de notre volonté et de nos ambitions !
Pour nous ouvrir un avenir de service public de la défense, la démocratie syndicale, le rapport de force, le renforcement, l’action syndicale CGT rassemblée , les seules garanties de conquêtes sociales !
Venons en au rapport ……..

B .Le rapport d’activité 2002 _2005
Le présent rapport d’activité traite de manière condensé des principales caractéristiques du contexte général au plan politique , économique et social 2OO2 à 2005 dans lequel notre direction syndicale , la fédération , la confédération ont exercé leur responsabilité .
1. LE DECOR
Tout d‘abord et c’est l’essentiel la majorité politique a changé, les attaques contre le monde du travail sont frontales, ouvertes et sans concession.
En m^me temps la confédération en mars 2003 réunissait son 47 congres confédéral qui se concluait par l’adoption de 4 grandes résolutions toujours d’actualité
- Solidaire pour de nouvelles conquêtes sociale s
- Adoption d’une charte de la vie syndicale et poursuite de la réflexion sur la transformation de la CGT
-  Renouveau du syndicalisme
-  construction ensemble d’un nouveau système de répartition des cotisations syndicales
Ces trois années ont été aussi caractérisée par :
- un e poussé de la mondialisation libérale relayé en Europe et en France par les politiques locales et une guerre en IRAK !
- une offensive permanente et conjointe MEDEF et gouvernement en France pour liquider les acquis de la résistance et de la libération ( retraite , sécurité sociale ,code du travail , conventions collective , délégué du personne , etc.)
- une flexibilisation de l’emploi accentué, une augmentation de la due du travail, une pression sur les salaires à la baisse, une réduction des coûts sociaux !
Confronté à une stratégie continuelle de recherche frénétique de rentabilité financière et utilisé comme variable d’ajustement, l’emploi privé comme public a été particulièrement touché.
C’est ce contexte d’exploitation n exacerbée et d’intensification agavé , caractérisée par d’importantes restructurations industrielles et de délocalisations frénétiques et sur de profondes mutations du sala rait qui a servi de toile de fond à de nombreuses mobilisations et de luttes .
Durant cette période et malgré les difficultés , la CGT a gagné en influence et en crédibilité malgré un décor peu favorable au CEM comme en franc et en Europe ;
A° les avancées et les limites de notre activité :
Depuis notre dernier congres de nombreuses luttes ont marqué le paysage social tant au niveau des branches , que des entreprises qu’au niveau interprofessionnelle .

La plus emblématique :
Le conflit des retraites Printemps 2003 :
Forte mobilisations et plus de ‘, 5 millions de personnes dans les temps forts de mai 2003
Cette bataille sui elle n’a pas permis de gagner, elle aura permis au moins d’éviter des reculs sociaux plus graves encore sur les retraites.
A l’expérience du vécu et malgré la determination de la CGT tout entiére, nous nous sommes heurtés à 3 obstacles importants :
1. Première difficulté

Nous avons rencontré des difficultés dans notre organisation CGT dans le tous ensemble y compris au CEM.
Un tiers de nos forces organisés ont été dan la bataille véritablement et totalement impliqué !

2. en second difficulté

La rupture totale de l’unité le 15 mai à l’initiative de la CFDT à creuse la désillusion puis le doute malgré les mouvement importants qui ont continué !
Sans perspective unitaire et avec le déchaînement des Media de manière outranciere, avec le couple diabolique MEDEF/gouvernement, tout cela a fait le reste dans l’échec relatif de la lutte.
Un seul chiffre caractérise bien la situation :
Journée de grève dans le public
3,5 millions de jours
Journée de grève dans le privé
250 000 journée
3. troisième difficulté :

Nous n’avons pas su, ou pas pu faire vivre les convergences d’intérêt entre le privé et le privé !
C’est une question posée au syndicalisme et plus particulièrement à la CGT pour ouvrir des conquêts sociales de demain !

LE Conflit de la sécurité sociale 2004
La réforme de la sécurité sociale :
En 2004 les salariés ont été confrontés à la réforme libérale de la sécurité socaile.
Cette année là aura état marqué par le trouble laisse par le conflit des retraites,
La défense contre cette réforme aura été marqué par l’élaboration d’une pétition nationale CGT , la désunion syndicale , l’application effective de la réforme des retraites y compris pour celle et ceux qui se croient les intouchables , le régimes spéciaux travailleurs de l’état , etc. ..
Malgré le conflit des chercheurs s, la victoire des recalculés chomeurs, l ‘année 2004 laisse un goût amer de reculs programmés d’acquis sociaux et de désunions syndicales et d’insatisfactions exaspérations !

Les salaires, l’emploi,
Les droits des salariés, le code du travail 2005 :

L’année 2005 a été caractérisée par des mouvements forts revendicatifs toujours plus vifs et diversifie.
la journée de 18, 19 et 20 janvier , la journée du 5 février et du 10 mars qui a vu plus de 21, 2 millions de manifestants et l’unité syndicale retrouvée en France /.
L’année commence par n regain d’activité unitaire !

Le premier trimestre 2005 a été marque par le poids de l’opinion publique qui a forcé les media à plus de lucidité et d’objectivité envers le monde du travail
Puis ce fut échec des tenants de la constitution libérale avancée avec l’appel CGT au NON !
La rentrée 2005 depuis plus de 30 ans fut une rentrée social unitaire avec la journée d’action du 4 octobre 05
De nombreuses autres luttes se développent comme la SNCM, la RTM marseille, la RATP, la SNCF et ;
L’espérance d’une montée de la riposte fut abandonnée avec le conflit douloureux du ban lieux
Au cours de flambée de violences et pendant plus de trois semaines, les banlieux s’embrasent signe révélateur du paroxysme de la crise sociale et sociétale dans les zones d’habitat défavorisé ;
La crise sociale se double de discriminations et d’humiliations ressenties comme telles par une jeunesse à l’abandon d’avenir face à un pourvoir aveugle et sourd à leur cri de colère !
Ces événements pointent l’irresponsabilité des entreprises qui développent l’emploi précaire au détriment de l’emploi stable et bien rémunéré !
Cette insécurité sociale rend le combat syndical plus difficile, le couvre feu est rétablie comme au temps de l’algérie, les libertés sont cadenassées
L’état d’urgence est décrété !
Certaines confédérations ferment toute activité syndicale pour cause de climat pesant
La CGT est alors isolé m^me dans la dénonciation de l’état d’urgence et isolé pour appeler à une continuité des luttes unitaires.
Le premier ministre fait semblant d’écouter les partenaires sociaux
Les conflits de la RATP, la SNCM, SNCF sont dénaturés par les média, et isoles le plus totalement
Le secrétaire de la CFDT multiplie les déclarations contre les grévistes en complaisance avec le MEDIA et la majorité de la presse soumise !
La presse est au ordre, le MEDEF est ravi, le gouvernement exulte de plaisir.
Au CEM les années 2003, 04 05 ont été marques par :
Retraites 2003 grève sur les retraites
40 % le premier jour dans l’unité totale
Moins de 10 % le 8 é jour dernier jour de grève la CGT seule dans l’action !
Pour la sécurit sociale 2004 l’activité a été de participer à deux manifestations unitaires sur TOULON et de faire signer plus de 120 signatures sur la pétition CGT contre la réforme DOUSTE-BLAZY !
En 2005
En janvier 05 et février participation militante du syndicat aux manifestations
Le 10 mars grève à plus 20 % unitaire CGT FO UNSA CDT
Le ‘4 octobre 05 grève unitaire CGT FO CFDT UNSA à 11 % seulement
A noter l’année 2005 aura vu la tenue de notre 45 e congres fédéral auquel deux camarades ont participé aux travaux à Toulouse.
Des décisions ont noté sur ces congres fédéraux :
- mise en place de nouveaux collectifs et réorganisation du travail fédéral
- travail décentralisé de la direction fédérale
- responsabilisation accrue de collectifs au plus près des syndicats
En 2004 a noter encore
Le conflit de la DCN et la manifestation du 16 décembre auprès des parlementaires UMP sur Toulon avec la participation du syndicat CGT CELM.
Début 2006, fusion programmée avec THALES de DCN
- GIAT application du plan VIGNERON avec plus de 3800 suppressions d’emplois et restructuration à la hache !
- En 2005 changement de structure préfigurant la privatisation de la DGA appelé DNA
- Séparation de l’expertise et de s essais !
- Fusion CEM et CEL et Gavres vers le CELM !
- Refonte des services : Production, essais et affaire calque sur le modèle de la DCN !
- perte du soutien à la rentrée 2004 :
Non sans l’action de la CGT CELM pour mobiliser et faire vivre un semblant de riposte au cours du premier trimestre 20404 sans succès !
Fin 2005 CICPC des SMA, sortie possible du giron de la DGA des AIA
- Début de la suppression massive d emploi dans SS DGA et DCN
- Début 2006 CICPC de la DGA ?
L’activité sur le plan national et confédéral :
En 2005, c’est la revendication du nouveau statut du salarié qui prend de l’ampleur et relayé par certains parti politique.
En 2004, 2005 c’est le lancement plutôt réussie du plan national de syndicalisation qui prend son envol envers les directions syndicales

CONCLUSION : du rapport d’activité :

- il faut poursuivre les efforts pour le renouveau du syndicalisme CGT CELM
- Il faut tirer ensemble les enseignement des luttes passés depuis 2003.
- .Il faut être persuadé que c’est là ou le syndicalisme est absent ou faible que nous rencontrons les plus grandes difficultés à mobiliser d’ou l’importance du PNS Plan National de syndicalisation et de l’aide du plus fort au plus faible !
- Le rassemblement des salariées et de leur organisation syndicale sont indispensables à leur engagement collectif réussi !
- Les confrontations retraites /sécurité sociale ont prouvé que les mobilisations étaient possibles , mais parfois insuffisante à cause de notre maillage mal adapté et à la disproportion du privé sur le public en terme d’organisations syndicales efficaces .
- Nos insuffisances, nos dissonances syndicales ont permis au patronat et au gouvernement Pro MEDEF de camper sur leur position libérale et de jouer avec les opinions publiques au travers de media complaisant !
- la démocratie est un levier et un accélérateur pour vaincre et acquérir de nouveaux acquis !
- l faut s’habituer à consulter les personnels, à faire vivre le principe majoritaire, favoriser les lieux d’interventions citoyennes, porter le débat le plus près possible u monde du travail !
- le traité constitutionnel , la position de la CGT a permis de concourir au succès du résultat et à vérifier notre analyse sur Europe sociale
Les électeurs nous ont donné raison !
Il faut renforcer la dimension sociale de Europe avec la participation de la CGT dans la CES confédération européenne de syndicats !
- Il faut redéfinir et préciser nos règles de vie et de fonctionnement afin de revivifier les pratiques syndicales !
- Il faut revalider la place et le rôle du renforcement comme outil d’entraide et d’efficacité syndicale et faire que chaque syndiqué soit propriétaire de son organisation !
- Il faut des évolutions sensibles des rôles des directions syndicales, l’aprofondissement de nos modes de vie en commun et faire évoluer nos structures CGT si nous voulons franchir un cap d’efficacité accrue !
- La formation , l’information , le débat contradictoire , la nécessité d’être plus offensif sont les premières réponses sur lesquelles ce congres va devoir se pencher !
- Enfin la question des finances qui a été abordé dans la première partie dans le 47 congres confédéral et qui va subir un lifting avec le nouveau mode de reversement des cotisations
Un vaste chantier que nous devons ensemble mener à son terme avec la nouvelle direction syndicale issue de ce congres !
- Au CEM quelle traduction :
L’analyse de notre activité au CEM durant ces trois années amplifie la nécessité de faire évoluer trois paramètres suivants
- Démocratie syndicale avec nos syndiqués
- notre mode de fonctionnement parfois trop délégataire et trop vertical
Nos structures qui doivent évoluer au plus près du terrain et des personnels !
 !
Je reviendrai dans les conclusions du rapport d’orientation sur ces aspects et proposition ‘évolution pour être un syndicat CGT CELM efficace et démocratique.

C. Rapport d’orientation et de propositions soumise aux 3e congres :
Introduction et rappel :
Extraits du document d’orientation des 48 congres confédéral
Quelques pistes de réfection nécessaire ne guise d’introduction !
Je cite :
- Face au capitalisme globalisé , le developpement de l’action syndicale , sa capacité à fédérer tous le salariés constituent les conditions principales de l’émancipation du monde du travail .
- Le syndicalisme à une mission spécifique à assurer :
- favoriser les convergences, agir contre les discriminations, le racisme, la xénophobie, faire respecter la dignité entre les femmes et les hommes
- Le syndicalisme doit proposer des réponses alternatives afin d’améliorer le statut de salariés !
- un nouvel internationalisme syndical doit être à l’ordre du jour face à la globalisation ou mondialisation.
- la crédibilité du syndicalisme exige qu’il élargisse sa réflexion collective et redimensionner son action.
Il faut passer d’un climat de confiance à un climat d’engagement capable de traduire des avancées sociales : développement de nos forces organisées et leur redéploiement sur le terrain la où les besoins sont évidents !
La faiblesse de la syndicalisation tous syndicat confondus handicape fortement les rapports de force et modifie en profondeur le contenu des luttes et leur vivacité !
Pour répondre à toutes ces questions contenues dans le document d’orientation du 48 congres et tant d’autres encore que je n’ai pas cité, il va falloir relever des défis que sont la mise en concurrence et leur justification capitalistique, la casse du service public.
La question centrale qui nous est posé c’est le rôle et la place de la solidarité au cœur de toute notre démarche en interne et comme en externe !
Afin d’entamer le débat, je propose au Congres les 10 propositions suivante à débattre afin de lancer la réflexion et les prises de décisions de ce congres sur les rails de l’efficacité

1 Première proposition soumise à la discussion de 3 congres :

- une action revendicative qui réponde au aspirations individuelles des salariés du CELM et à leur besoins de solidarité commune par un lutte determiné contre tout ce qui divise , oppose et met en concurrence dans notre boite !
Renforcer et redéployer la CGT au CEM et pérenniser la syndicalisation

2 Deuxième proposition soumise aux 3 congres :

- Rassembler le syndicalisme au CELM, cela devrait être un objectif essentiel pour l’unité des salariés et leur efficacité pour être conquérants !
Cela va de pair avec la responsabilité de la CGT CELM de prendre toute les initiatives qu elles estime devoir prendre face aux intérêts de ces personnels et aux enjeux stratégiques de demain !

3. Troisième proposition soumise aux 3 congres :

- Faire vivre la démocratie afin de développer la syndicalisation et les victoires futures , favoriser la vie citoyenne , déployer nos pratiques de négociation adossé au rapport de force , construire le débat avec indépendance et respect !

4 Quatrième proposition soumise aux 3 e congres :

- militer pour la conquête d’un nouveau statut du salarié et au renforcement des luttes et de la CGT en convergence avec nos unions interprofessionnelles CGT !

5. Cinquième proposition soumise aux 3 e congres :

- Changer nos modes de vie et de fonctionnement, transformer nos structures
- remettre en place nos sections syndicales de site
De placer le membre de la commission exécutive comme l’animateur résolue de l‘activité du syndicat en relation étroite avec le syndiqué propriétaire de son syndicat !
- Des syndiques formes et informes !
Redynamiser le rôle de la direction syndicale comme enjeu de réussite et de conquêtes sociales affirmée !

6. Sixième proposition soumise aux 3 e congres :

- solidarité qui donne les moyens financière de son activité
- placer les cotisations des syndiques au cœur du financement de la CGT CELM (prélèvement automatique, 1% salaires,)
- Conquérir de nouveaux moyens au travers d’accord d’entreprise face à al direction du CELM !

7. Septième proposition soumise aux 3 congres :

- une activité spécifique solidaire et diversifié
- un réappropriation d’une activité cadre, jeune, femme et retraités
- se donner les moyens de les revivifier et remettre en selle leur activité en sommeil !

8. Huitième proposition soumise aux 3 e congres :

-  relancer la formation syndicale, la presse syndicale
-  -affirmer la necessite d’une formation qualifiante et tout le long de la vie syndicale CGT !
-  Réaffirmer l’importance de la lecture syndicale comme vecteur d’émancipation culturelle et d’ouverture sur le monde globalisé !
- 
9. Neuvième proposition soumise aux 3 congres :

- avoir une capacité de rayonnement sur le territoire hors CEM que sur le s lieux nouveaux d’intervention
- mettre l’activité interprofessionnelle non comme une parenthèse, mais plutot comme un lieu necessire pour la solidarité syndical et investir ce terrain –là
- avoir une vie plus démocratique et de lien avec les autre s structures de la CGT
- disposer de moyens et de forces pour impulser une vie démocratique afin de faire vivre les enjeux interprofessionnelles
- Etre en capacité d’assurer la complémentarité union locale, union départementale, fédérale ou confédérale !
- Impulser le débat dans nos rangs à partir de ces exigences d’évolution structurelle et idéologique !

10 Dixième proposition soumise aux 3 congres :

– Le contrôle de nos finances par un collectif CGT indépendant afin d’assurer la transparence comme il est de coutume dans toutes les associations et syndicats !

Voilà les pistes ou orientation propositions que je propose d’aborder tout le long de ce congres.
Ce document d’activité passée, et d’orientations et de propositions n’a pas la prétention de tout régler, ni de tout corseter. !
Ce document n’a d’autre ambition que de donner des pistes comme le document de travail afin d’élargir le débat souverain de notre congres et de permettre à chacun de suivre son idée et structurer la pensée pour une efficacité décisionnelle de ce congres.
Comme le document l’a précisé en ces termes que je récite :
Pensez à demain avec les mêmes réflexes qu’aujourd’hui :
C’est mettre en péril la construction syndicale que nous voulons nôtre après ce congres,
C’est mettre en péril l ‘ambition d’un syndicat de type nouveau que nous voulons faire vivre au CELM !
C’est toutes ces exigences , cette transparence dans les débats, cette démocratie revivifiée que nous appelons de nos voeux.
Ce congres doit exprimer l’ensemble de ces questionnements dans la sérénité , la réflexion mais avec le souci en tête que nous allons affronter une restructuration de la DGA rapidement en 2006 ce qui implique que nous prenions bien les mesures syndicales appropriés et l’ambition politique afin de faire face à l’irréparable !

Voilà en résumé et de manière schématique, la somme de réflexions dont je crois qu’il était bon de remettre sur le tapis syndical et ce à partir des document du 48 e congres confédéral et des document préparatoires au 48 congres
Gardons nous de prendre des raccourcis, ou de ne pas prendre des engagements lors de ces congres auquel nous serions ensuite à le regretter !
Gardons nous de prendre le temps de la réflexion, de l a discussion sérieuse dans un moment ou le centre d’essais de la Méditerranée est la croisé des chemin politique et en voie d’abandon !
Gardons de sou estimer l’affrontement auquel nous allons tous subir les premiers effets et don je le redis peu ici mesure encore bien la profondeur de l’attaque et le niveau d’exigence qu’ils nous faudra pour l’affronter
Mais en attendant profitions de l’instant et place au débat, aux critiques constructives, à la réflexion syndicale et surtout affûtons notre outil syndical !
Une partie importante du personnel du centre nous fait confiance, ne les décevons pas !
Cher camaarde, le moment est important pour le débat de ces congres et pour l’avenir de notre établissement
Sachez bien mesurer toute la dimension de la problématique auquel nous sommes confrontes et des defis qu’ils nous faudra relever !
Sachez enfin prendre le temps et trouver la pertinence de l’esprit afin construire de ripostes et des proposition syndicales afin de donner du sens à notre histoire syndicale commune !
Sachez être les pionniers de ce syndicat de type nouveau dont le CELM aura bien besoin dans les prochains jours ;

Voir en ligne : Le Rapport d’Ouverture, d’Activité et de Propositions et avant le compte rendu de notre 3 e Congres CGT CELM à Toulon du jeudi 9 février 06 !

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur