Vers l’interdiction du parti communiste Tchèque ?

En République Tchèque, une Commission Temporaire pour l’Examen de la Constitutionnalité du KSCM a été instituée. Le Sénat, lors d’une session d’octobre 2008 ne réunissant pas le quorum, a soumis à discussion le rapport final de cette Commission et a fait voter une résolution indiquant que le parti communiste tchèque (KSCM) aurait commis de nombreuses violations de la Constitution, notamment en adoptant des conceptions marxistes ou en prenant position dans le conflit du Caucase. La résolution du Sénat demande au gouvernement de porter l’affaire devant la Cour Administrative Suprême. Le 8 décembre dernier, la fameuse commission a redemandé la suspension de l’activité du KSCM. Pour le moment, les gouvernements n’ont pas osé souscrire aux injonctions de la commission.

Le KSCM nous demande d’exprimer notre solidarité selon nos possibilités et nos conditions, par le biais des ambassades. De ce côté-là, il ne faut certainement rien attendre de la direction du PCF…

Annonces