pour renforcer le parti communiste, changer de stratégie !

La conférence fédérale de la Seine St-Denis s’est tenu avec moins de 100 délégués !

Dans le département le plus populaire de France, qui compte encore officiellement 9197 adhérents, 2255 votants sur le choix de base commune dont 1632 pour le projet de la direction nationale, dans une fédération symbole de la refondation et de la stratégie de "rassemblement" d’une gauche radicale, département de la secrétaire nationale du PCF, cette participation révèle l’incapacité de l’orientation post-mutante a rassembler dans la pratique... Sans les quartiers populaire, sans le monde du travail qui constituaient les forces historiques du PCF, il n’y a pas de reconstruction possible d’un parti communiste.

D’ailleurs la commission des mandas nous apprend que 39% des délégués ont une formation de niveau Bac+5. Celà conforte le sentiment général sur la disparition des familles populaires à la fête de l’humanité. Les dirigeants refondateurs, les élus trouvent encore quelques échos dans les milieux étudiants à la recheche d’une issue politique, mais ils en défaisant les références théoriques et politiques de l’identité communiste, ils accompagnent la dilution des forces organisées du parti.

Pour reconstruire un parti communiste, il faut changer de stratégie !

Annonces

Sites favoris Tous les sites

21 sites référencés dans ce secteur