Après avoir battu Le Pen, adhérez au parti communiste pour vous donner de la force face à Macron !

Prenons la parole pour faire reculer les idées d’extrême-droite dans le monde du travail !

Mercredi 26 juin 2024 — Dernier ajout mardi 25 juin 2024

tract distribué à partir de ce 26 Juin pour contribuer à un collectif local du Front Populaire contre l’extrême-droite et la guerre.

Tract contre le RN du 26 juin 2024
Donnez votre avis, par écrit ou en vidéo. Faites-vous enregistrer …

Prenons tous la parole  !

Comment faire reculer les idées d’extrême-droite ?

Comment parler à votre collègue, votre voisin qui est tenté par le vote RN  ?

Se mobiliser pour le vote, et pour la suite !

Les communistes de Vénissieux collent depuis des années une affiche pour la création d’un nouveau Front Populaire mais elle appelle aussi à unir et organiser… car il ne suffit pas d’un bulletin de vote un jour pour imposer une rupture politique. Il faut s’organiser pour la suite. Pour résister aux puissances de l’argent et de la guerre, il faut un puissant mouvement populaire !

L’extrême-droite, un danger.. pour nos salaires et nos droits !

Nous pouvons battre un maximum de candidats RN, mais comment faire reculer les idées d’extrême-droite dans les milieux populaires, dans le monde du travail ? Marine Le Pen a réussi médiatiquement sa « dédiabolisation ». Certains pensent qu’elle va défendre les intérêts des ouvriers, des paysans, des bas salaires, des services publics.

En Italie, la néofasciste Meloni a régularisé plus de migrants que Macron en France, à la demande du patronat qui manque de bras ! Mais elle a fait plus que Macron contre le droit du travail et les droits sociaux… toujours à la demande du patronat. Elle refuse tout salaire minimum et on trouve en Italie des salariés à 5€ de l’heure, la moitié du SMIC de France !

Comme le faisait remarquer Léon Deffontaines dans la campagne des européennes, Bardella a la même politique économique que Macron, et les députés RN votent toujours contre les hausses de salaires.

Pourtant s’il faut dénoncer les dirigeants et les élus d’extrême-droite, il faut parler aux ouvriers, aux employés, aux fonctionnaires qui en ont marre de Macron, qui en ont marre de la gauche gouvernementale, et croient que le vote RN n’est pas dangereux pour eux… Il faut leur dire la vérité sur le projet du RN, mais il faut aussi aborder avec eux les questions qui les préoccupent, dont la sécurité et le sentiment d’abandon.

La majorité municipale, c’est le Front Populaire !

« En tant que maire, élue de terrain, je combats au quotidien et je combattrai toujours les idées nauséabondes de /’extrême droite. A l’image de la majorité vénissiane, résistons aussi avec le nouveau Front populaire. Tous ensemble, républicains, progressistes, humanistes, élus comme citoyens, mobilisons-nous avec le Front Populaire  »

Michèle Picard

maire de Vénissieux, vice-présidente de la métropole

40 ans d’alternance gauche socialiste/ droite, nous devons en sortir !

  • Depuis 1981, la gauche au gouvernement promet de « changer la vie », mais, au final, très vite, seuls les plus riches en profitent !