Après avoir battu Le Pen, adhérez au parti communiste pour vous donner de la force face à Macron !

Sites Web : Blog Vénissian de Pierre-Alain Millet

Publié le samedi 5 septembre 2015

⇒ http://pierrealainmillet.fr

Blog de Pierre-Alain Millet, 2008-2014, adjoint PCF au maire de Vénissieux, chargé de l’environnement, du cadre de vie, des énergies et du développement durable 2014-2020, adjoint PCF au maire de Vénissieux, chargé du logement, du développement durable et des énergies. Je contribue aussi aux sites du journal des communistes de Vénissieux Le Venissian du réseau Faire vivre et renforcer le PCF

Comptes 2023 : une bonne gestion pour une ville utile

http://pierrealainmillet.fr/IMG/logo/2021-08-03-e1710944502115.jpg
3 juin, par Pierre-Alain

Décidément monsieur Iacovella, les comptes administratifs se succèdent et à chaque fois, je me demande comment vous allez pouvoir redire encore une fois que nous serions de mauvais gestionnaires. D’ailleurs, vous l’avez esquissé en disant que nous aurions constitué un bas de laine… En tout cas, je craignais que vous en restiez à vos historiettes juridico-médiatiques vides de sens, et j’ai donc cherché le bon mot dans le Larousse pour « vide de sens » et j’ai trouvé billevesée, baliverne, calembredaine, chimère, fadaise, niaiserie, sornette, sottise… Tant qu’à faire, je vous les donne tous car il vaut mieux en sourire ! Non, parlez-nous sérieusement des comptes, monsieur Iacovella.

Cela me rappelle une expression de Marx qui disait face aux crises financières de la dette publique, vous vous rendez-compte, il y a plus de 150 ans, que le seul état rigoureux serait l’état ouvrier, car la bourgeoisie a trop besoin de la dette publique pour s’enrichir dans l’état bourgeois.

Alors, je vous rassure, nous sommes bien placés pour savoir que nous ne sommes pas un état ouvrier, les Vénissians connaissent trop bien la précarité, la pauvreté, les inégalités caractéristiques du capitalisme pour se tromper, mais ce qui est sûr, c’est que l’état Macron, c’est vraiment l’état bourgeois !

Ne parlons pas du ministre Kasbarian de la guerre contre le logement qu’on ne peut comparer qu’à Milei, le président argentin ami de Trump. Ce ministre du logement de Gabriel Attal continue à réduire les dépenses de l’état pour le logement en faisant les poches des bailleurs sociaux, alors même que l’état a plus de recette que de dépenses sur le logement. Ne parlons pas de la fiscalité favorable aux riches contre les salariés et les petites entreprises, ne parlons pas des grandes fortunes. Mais le vase déborde quand le président Macron ose faire une déclaration publique affirmant que les dépenses des collectivités locales seraient responsables de la dérive des comptes publics, déclenchant une réaction de colère de l’association des maires de France, présidée par le maire LR de Cannes. Car vous le savez, si l’état creuse son déficit, les communes elles ne peuvent voter que des budgets sans déficit. D’ailleurs la loi de finances 2024 annonce clairement la couleur, la dette publique des collectivités locales comme de la santé doit baisser dans les prochaines années, alors même que celle de l’état va se creuser !

Alors, c’est un fait, les grands chiffres du compte administratif 2023 de Vénissieux démontrent encore une fois la maitrise financière du maire et de son équipe, malgré les vents contraires, l’inflation, la crise de l’énergie, la crise du logement, la crise de la santé mentale…

En 2023, nous dégageons un résultat légèrement supérieur à 2022, ce qui nous permet de ne pas recourir à l’emprunt et donc de désendetter la ville, tout en investissant toujours près de 15M€ d’équipements, cette année, ce n’est pas en hausse, mais la tendance reste la même, vers les 20M€ annuels pour réaliser notre plan de mandat de 145M€.

Les charges à caractère général ne progressent que de 3%, moins que l’inflation retenue de 4,9% selon l’INSEE, et alors même qu’une note de conjoncture de la Banque postale souligne que les charges à caractère général des collectivités progresseraient de 9.4% en 2023. Oui, nos efforts de gestion ont des résultats remarquables. C’est notamment le cas des charges de fluides et énergie qui n’ont augmenté que de 2,5% entre 2022 et 2023, après une hausse de 31.4% en 2022. Nos efforts d’économies d’énergie anciens qui permettaient de stabiliser notre budget et qui avait été dépassés par la crise des prix en 2022, nous permettent de tenir le coût en 2023.

Dans un autre sens, les dépenses liées à la restauration scolaire ont augmenté de 17% en 2023, conséquence de l’inflation, mais aussi de l’augmentation de 12% du nombre de repas de la Régie de restauration scolaire et sociale, alors que les coûts alimentaires augmentent de 27,5%.

Nos effectifs sont stables, avec 1368 équivalent temps plein d’emplois permanents en décembre 2023.

Si les intérêts de la dette augmentent, avec un taux moyen qui passe en un de 2,32% à 3,32%, notre faible endettement limite leur impact, ce qui, contrairement à de nombreuses communes, nous permet de ne pas toucher à la fiscalité.

Et pourtant, nous cherchons toujours mieux à répondre aux attentes des Vénissians, en adaptant chaque fois que possible nos prestations sociales, en renforçant notre soutien aux associations, en animant un dialogue remarquable avec les entreprises, autant pour le développement économique de la ville, et vous savez que nous sommes la 4e ville la plus attractive pour la création d’entreprises, que pour l’insertion ou la recherche de stages, l’accompagnement des jeunes…. Oui, ce n’est pas l’état ouvrier, mais c’est une ville populaire, sportive, accueillante, solidaire, humaine et durable, citoyenne… une ville verte aux 4 fleurs et aux actions de biodiversité reconnue, une ville de culture et de création…

Franchement, je me dis qu’un jour monsieur Iacovella, vous allez finir par le reconnaitre. Laissez tomber les mesquineries et rejoignez une ville qui gagne.

→ Lire la suite sur le site d’origine…


Revenir en haut