À lire sur Le Vénissian

Cet email ne s’affiche pas correctement ?
Voir cette Infolettre dans votre navigateur.


Battre Le Pen d’abord et Macron ensuite !

Publié le : 15 avril 2022

Tract d’entre deux tours des communistes de Vénissieux.

Le 24 Avril, on bat Le Pen, et ensuite on s’occupe de Macron !

24 Avril, on bat Le Pen-Zemmour !

Mais on ne s’arrête pas
Le 1er Mai on manifeste

En juin, on bat le député Blein

Après, on se bat pour nos droits !

le piège présidentiel s’est encore une fois refermé sur un duel que nous ne voulons pas. La présidentielle est une énorme machine médiatique qui nous conduit à voter en fonction des sondages. Résultat, le camp du monde du travail et des quartiers populaires sort affaibli de l’élection :

  • l’abstention progresse de 24 à 26% (pour la 4e présidentielle de suite)
  • l’extrême-droite progresse de 20 à 24% des inscrits (pour la 4e présidentielle de suite), et pour la première fois devant le total gauche !
  • Macron progresse de 24 à 28%, un comble avec la colère populaire contre lui, quand Sarkozy avait perdu 6 points après son mandat !
  • Le parti communiste reste faible. La « famille socialiste » comme l’appelle Mélenchon, celle issue de Mitterrand, socialistes et insoumis, baisse de 3 points…
  • Bien sûr, Mélenchon écrase toute la gauche mais sans vaincre l’abstention. Aux minguettes, il y 3200 abstentionnistes !

Un bulletin de vote tous les cinq ans, ca ne peut pas suffire !

Si Macron peut encore gagner cette élection, c’est parce que depuis des années, grèves, manifestations, ou pétitions sont trop faibles. Nous vous appelons à voter le 24 avril pour battre Le Pen, mais ensuite à vous engager dans la vie associative, syndicale, politique pour battre Macron !

Contactez le PCF Vénissieux : pcf chez venissieux.org 0472504434

Tract 2e tour à télécharger

Nous serons toujours ses adversaires résolus !

image(3)

« …. Pour ma part, dimanche 24 avril, je ferai le choix de la responsabilité. Fidèle à toute l’histoire de ma famille politique, je ne permettrai jamais qu’un projet raciste et xénophobe soit mis en œuvre à la tête de l’État. Je ne me résoudrai jamais à ce que Madame Le Pen puisse utiliser nos institutions au service de son entreprise de haine et de division.

Jamais nous ne banaliserons l’extrême droite et ses idées.

C’est pourquoi, j’appelle à battre l’extrême droite, à la mettre en échec en se servant du seul bulletin qui sera à disposition. Je fais ce choix, je sais qu’il est de plus en plus difficile, car de plus en plus de Français, d’hommes et de femmes de progrès, de gauche, n’en peuvent plus d’avoir à choisir entre la droite et l’extrême droite !

Ces 5 dernières années, nous avons combattu la politique de ce gouvernement et de son candidat. Nous serons toujours ses adversaires résolus.

J’appelle ce soir tous les candidats et toutes les composantes de la gauche, Jean-Luc Mélenchon et les Insoumis, Anne Hidalgo et les socialistes, Yannick Jadot et les écologistes, à préparer ensemble les initiatives qui permettront de battre l’extrême droite.

Je les invite aussi à nous réunir dans les tous prochains jours pour que les élections législatives nous permettent d’envoyer le plus grand nombre possible de députés de gauche à l’Assemblée nationale.

Car c’est à l’Assemblée qu’il faudra commencer à résister aux projets dangereux de la droite et de l’extrême droite, à arracher des avancées pour les Français. A l’heure où le pays fait face aux plus grands dangers, à un monde plongé dans la guerre et le chaos, la gauche doit se reconstruire pour recréer l’espoir… »