Après avoir battu Le Pen, adhérez au parti communiste pour vous donner de la force face à Macron !

Budget primitif 2022.

Conseil municipal du 31 janvier 2022
Mercredi 2 février 2022

Ce vote de budget va encore une fois poser un problème à tous ceux qui croient que nous ne savons pas gérer avec rigueur et efficacité l’argent public. Or nous assurons toutes nos missions tout en maîtrisant nos dépenses malgré la crise sanitaire, nos recettes progressent avec la dynamique de la ville malgré les réformes successives qui les font dépendre de plus en plus de décisions prises ailleurs, notre investissement progresse et nous permet de réaliser notre plan de mandat ambitieux, et notre dette par habitant continue à se réduire…

Rien de neuf nous disent toutes nos oppositions émiettées qui elles, ne savent plus quoi trouver à dire de nouveau… Oui, nous continuons à travailler avec rigueur et détermination au service des habitants et d’eux seuls.

Avec cette délibération budgétaire, je pense qu’on pourrait largement décerner à Michèle Picard le titre de meilleur maire de France, comme le meilleur maire du monde est déjà un communiste français, n’en rajoutons pas trop !

D’autant que notre budget reste très prudent. Nous avons appris lundi dernier que nous allions bénéficier d’une dotation de solidarité communautaire renforcée, nous délibérons aussi ce jour pour une aide de l’État aux communes qui construisent, et enfin, nous avons appris la semaine dernière que l’État donnait un coup de pouce à la revalorisation des bases fiscales des taxes locales, qui n’est pas encore prise en compte dans ce budget.

Bref, le compte administratif et le budget supplémentaire que nous étudierons en juin permettront d’être encore meilleur.

Et pourtant les dépenses supplémentaires liées à la crise sanitaire restent importantes même si nous espérons tous pouvoir en sortir cette année.

Et pourtant nous assurons de nouveaux services aux habitants car nous tenons nos engagements de plan de mandat, garderie du matin, accueil du mercredi, mais aussi premières actions du plan de rénovation urbaine,

Et pourtant les hausses de prix, notamment sur l’énergie pèse sur nos dépenses. La réussite de nos efforts exemplaires de maîtrise des consommations et de décarbonation nous protège, mais nous attendons une hausse de 30% des tarifs de la chaleur urbaine, et le SIGERLY nous annonce des hausses de 26% à 45% pour l’éclairage public selon les décisions du gouvernement sur les taxes. Et pourtant, les difficultés de cette reprise dont on parle tant freine de nombreux projets avec les tensions sur les recrutements ou certaines matières premières.

Mais nous assurons malgré les absences covid toutes nos missions, même les cantines scolaires assurée par des renforts d’agents d’autres directions, vive le service public !

Mais nous avons réussi une belle relance de nos conseils de quartiers avec plus de 100 délégués de quartier actifs !

Mais nous engageons 2 millions d’euros en investissement de plus que dans le budget primitif de l’an dernier, et nous espérons bien faire encore mieux au budget supplémentaire.

Bref, nous pouvons être fiers de ce budget et de notre majorité municipale autour de notre plan de mandat pour une ville humaine, écologique, solidaire et citoyenne

D’autant qu’on ne peut vraiment pas dire que ce soit une situation générale quand on regarde le projet de loi de finance 2022 de l’État !

D’abord parce que le gouvernement ne répond pas aux urgences sociales que tout le monde connaît. Les rapports du Secours catholique, du Secours Populaire, de la Fondation Abbé Pierre continuent à dénoncer l’aggravation de la pauvreté et du mal logement pour des millions de personnes, et même le non-recours au droit par exemple pour près d’un tiers des ayants droit à la prime d’activité.

Les médias nous parlent de croissance, 7% incroyable ! Mais après une chute brutale de -7,9% en 2020 ! Il y a quelques semaines, le Laboratoire sur les inégalités mondiales montrait que 32 % de la croissance sont captés par les 10 % les plus riches. C’est pire pour le patrimoine, les 10 % les plus riches détiennent 52 % du patrimoine total, et le 1% les plus riches en ont à eux seuls 27 %.

Certes, avec le "quoi qu’il en coûte" et le plan de relance, le carnet de chèques est ouvert. Mais les cadeaux sont eux aussi très inégaux. Avantages fiscaux pour les uns, un petit répit sur les factures pour le plus grand nombre, sachant que toutes les droites nous annoncent un retour brutal de la rigueur après les présidentielles. Nous y reviendrons dans la délibération sur le plan de relance.

Il parait que Marcel Proust avait dit « Savoir qu’on n’a plus rien à espérer n’empêche pas de continuer à attendre. » Les Français n’espèrent rien des gouvernements et depuis longtemps, souhaitons qu’ils n’attendent pas trop longtemps avant de décider de s’organiser et de s’unir pour mettre les pieds dans le plat.

L’adresse originale de cet article est http://gec.venissieux.org/Budget-pr...