Christian Serve nous a quittés

un dirigeant communiste qui a fait l’histoire de Vénissieux
Vendredi 18 février 2022 — Dernier ajout mercredi 23 février 2022

Christian Serve nous a quittés.

C’est un camarade, un dirigeant révolutionnaire qui s’en va.

Il avait été le secrétaire du Comité de Ville de Vénissieux puis de la section du PCF, qu’il avait créé, pendant plus de 20 ans, jusqu’en 1994.

Il avait ensuite assuré la direction de la section de Saint-Fons et responsable de l’activité du parti sur la 14éme circonscription du Rhône.

Avant cela, il avait connu la guerre d’Algérie, puis le travail à Rhône-Poulenc, où il avait assuré des responsabilités syndicales et politiques.

Il n’était ni facile, ni commode, mais tellement respecté pour son engagement, son courage politique et sa combativité.

Entreprise et jeunesse, il fut longtemps responsable à la jeunesse dans la fédération du Rhône, étaient deux préoccupations essentielles pour lui. Tous les jeunes communistes des années 80 se rappellent de son accueil chaleureux, comme les camarades des entreprises avec lesquels il entretenait des relations politiques et fraternelles fortes depuis les RVI jusqu’aux Bosch, en passant par la chimie bien sur.

Il fut le principal artisan de la reconquête de la 14éme circonscription avec André Gerin en 1993.

Il aimait le combat, avait un sens aigu du rapport de force qu’il essayait toujours de pousser le plus loin possible. Rien ne le fâchait plus que ceux qui plient avant d’avoir combattu.

Il détestait l’injustice et nous nous rappelons des mobilisations homériques contre les expulsions locatives, de la très belle mobilisation jusqu’à la Courly alors dirigée par Michel Noir pour obtenir le Métro à Vénissieux, des manifestations pour l’emploi avec les RVI…

Beaucoup d’entre nous ont fait leurs premières armes avec lui, c’est une partie de notre jeunesse militante qui s’en va.

Il a sans doute beaucoup contribué à l’esprit combatif de la section de Vénissieux qui nous a permis de résister aux sirènes du renoncement, d’affronter des situations difficiles et de remporter des victoires.

Ces dernières années, de sérieux problèmes de santé l’avaient éloigné de la vie militante.

Nous pensons à son épouse et à ses enfants à qui nous présentons nos sincères condoléances.

Merci Christian !