Après avoir battu Le Pen, adhérez au parti communiste pour vous donner de la force face à Macron !
rencontre du 11 mars 2022 sur le programme des jours heureux

Climat : Il faut dire stop à la mentalité de l’austérité

Intervention de Laurent Brun
Jeudi 31 mars 2022

Laurent Brun, présente le programme des jours heureux pour le climat, l’énergie, les transports et.. les services publics

Nous savons aujourd’hui qu’il y a un impact environnemental fort de la production humaine.

Le réchauffement climatique et la disparition de la biodiversité sont deux points qui sont beaucoup mis en avant.

Le dérèglement climatique, le manque d’eau et de nourriture vont provoquer des milliers de morts et des centaines de milliers de déplacés.

On commence déjà à dénombrer de nombreuses victimes lors des vagues de chaleur ou les vagues de froids.

Depuis l’aire glaciaire, en quelques dizaines de milliers d’années, la planète s’est réchauffé de 5°c.

Depuis le développement de l’industrie du capitalisme moderne des années 1880-1900, on a une augmentation des températures de 1,1° (selon le Giec). On pourrait atteindre +3°c d’ici 2050.

Dans le même temps, nous faisons le constat que la production humaine ne satisfait pas les besoins élémentaires de la population.

Quelques exemples en France : 7 millions d’adultes ainsi que tous les enfants vivants avec eux, sont en dessous du sel de pauvreté.

4 millions de personnes sont mal logées et 5,8 millions sont en précarité énergétique.

13 millions de personnes sont en difficulté d’accès à internet (donc exclues) soit pour des raisons de méconnaissance de l’outil, soit pour des raisons économiques ou techniques.

Laurent Brun et le programme des jours heureux

Autrement dit on produit mal de manière à dégrader l’environnement et on ne produit pas assez puisqu’on ne répond pas aux besoins des populations.

Malgré cela, les profits qu’en retirent les capitalistes sont de plus en plus importants.

Les 40 plus grandes entreprises françaises ont reversé 69,4 milliards d’euros à leurs actionnaires en 2021. Cela représente une fois et demie le budget de l’Éducation Nationale (44 milliards). Si on compte l’ensemble des entreprises françaises, on est probablement autour des 400 ou 500 milliards, c’est une énorme partie des richesses produites dans notre pays.

Certains profitent donc à la fois de la misère et de la destruction de l’environnement. Et ils en profitent de plus en plus.

Face à cela, Fabien Roussel propose un nouveau modèle de développement économique.

Avec l’élection Présidentielle et l’élection législative, nous avons la possibilité de retirer le stylo de la main de ceux qui s’accaparent les richesses de notre pays et qui dirigent. Ceux la même qui détestent les salariés, les retraités et l’environnement.

Nous pouvons leur prendre le stylo de la main pour être nous mêmes en capacité de régler un certain nombre de choses.

Les propositions de Fabien Roussel sur les services publics rejoignent la CGT sur le triptyque gagnant : des moyens / des outils publics confortés / la démocratisation des services publics

  • Des moyens pour les services publics. Par exemple avec 15 000 emplois pour la recherche publique et 500 000 emplois pour la fonction publique. Ce sont des moyens pour l’école, pour l’hôpital, pour l’amélioration du cadre de vie dans les villes, pour entretenir nos forêts avec l’ONF, pour la police, la justice, etc.
  • des outils publics confortés c’est par exemple la réappropriation collective de la SNCF d’EDF et d’Engie, de la poste et de France télécoms. C’est la réouverture de lignes ferroviaires, la gratuité des transports urbains, un service public de l’eau et un pôle public de l’énergie.
  • la démocratisation des services publics c’est donner le pouvoir aux élus locaux sur la présence des services publics dans les territoires. Ces élus sont les plus proches du terrain et directement interpellés par les citoyens. Il faut leur donner les moyens légaux d’intervention et d’obligation de présence des services publics en face des besoins exprimés.
  • C’est aussi la fin des cabinets-conseils privé. C’est un management qui nous vient des Etats unis. Ces cabinets privés sont payés à prix d’or pour venir expliquer comment diminuer les moyens des services publics, quelque soit l’impact sur la population. C’est un cancer des services publics, de la vie sociale et de la démocratie.

Lorsque Fabien Roussel met 10 milliards pour la rénovation énergétique, ce n’est pas pour alimenter les grosses entreprises du BTP ou leurs sous-traitants. C’est pour assurer un zéro reste à charge pour les locataires.

Aujourd’hui, ces locataires sont culpabilisés parce que leur logement est mal isolé. Fabien Roussel veut mettre les moyens pour qu’il soit bien isolé à la charge de l’État qui doit assumer une vraie politique ambitieuse dans ce domaine.

Avec Fabien Roussel et le programme des jours heureux, nous défendons l’environnement et une économie utile à la satisfaction des besoins pour améliorer la vie des citoyens et en particulier des plus modestes.

Fabien Roussel propose des lois d’orientation pour la réindustrialisation du pays et la réorientation de l’agriculture.

Il faut réorganiser et non culpabiliser la manière dont la société et la production sont réalisées.

  • 4 500 000 personnes en France on déclaré avoir souffert du froid durant l’hiver 2020-2021.

Quand certains demandent aux Français de baisser leur chauffage de 2°c pour faire face à la crise énergétique, pour tous ceux qui ont déjà froid, c’est la mort. Quand on les culpabilise et qu’on les oblige à baisser encore la température (aussi parce qu’ils n’auront pas les moyens de faire face), c’est beaucoup plus de personnes qui auront froid. Avec des conséquences en cascade avec des gens qui tombent malades et un inpacte sur la sécurité sociale.

  • Chaque Français produit 12 tonnes de CO2. Là encore, on les culpabilise individuellement.

Même si les gestes individuels sont nécessaires contre le gaspillage par exemple, l’essentiel de cette émission n’est pas un choix. C’est l’organisation de la société, des services que l’on consomme qui crée la pollution. Par exemple avec le prix exorbitant du logement dans les métropoles qui oblige à aller se loger plus loin ce qui augmente l’émission de gaz à effet de serre en matière de transport.

Fabien Roussel est le seul à réellement mettre la répartition des richesses au profit de la lutte pour l’environnement avec un certain nombre de mesures pour capter l’argent aujourd’hui pillé par les capitalistes.

140 milliards d’euros seront alloués pour respecter les préconisations du Giec. C’est beaucoup d’argent selon certain mais c’est seulement 4 % du PIB.

Il faut dire stop à la mentalité de l’austérité. Soit-disant, il n’y aurait pas d’argent (sauf dans les caisses des capitalistes !). Il n’y aurait de l’argent nulle part pour répondre aux besoins de la population alors que les bourgeois se gavent.

Avec Fabien Roussel, les moyens vont là où ils sont nécessaires. Nous en avons besoin pour notre environnement, ce n’est pas un problème, il faut les mettre ! Comme pour l’éducation et pour les transports.

Les services publics et les entreprises publiques sont des outils qui peuvent répondre aux enjeux environnementaux.

Avec la réappropriation d’EDF et de Engie, nous défendons un mix énergétique décarboné. Avec le développement de l’énergie renouvelable, notamment l’hydrogène et en parallèle le développement du nucléaire.

Le service public de l’énergie est un outil pour améliorer la vie des gens avec un prix de l’énergie et des factures qui baissent.

Avec la réappropriation de la SNCF on peut développer et décarboner le transport de marchandises.

  • favoriser les circuits courts pour qu’on produise ici ce dont on a besoin ici et relier les points de productions et de consommations avec le transport intrarégional plutôt que le transport international.
  • C’est aussi le droit aux vacances pour tous en réduisant le prix du TGV.
  • Améliorer le transport collectif du quotidien

Vivement les jours heureux avec l’élection d’un Président et d’une Députée qui portent cette ambition.

Documents à télécharger