Après avoir battu Le Pen, adhérez au parti communiste pour vous donner de la force face à Macron !
10es rencontres internationalistes de Vénissieux

Face au déferlement médiatique pour la guerre, les internationalistes doivent se parler et agir !

Lundi 10 octobre 2022 — Dernier ajout jeudi 10 novembre 2022

les 10es rencontres internationalistes de Vénissieux seront un moment crucial pour les communistes dans un contexte d’une véritable guerre médiatique pour justifier l’escalade militaire entre l’OTAN et la Russie et préparer l’opinion à un conflit mondial et nucléaire.

Ce sont les peuples qui paient la guerre, ukrainien et russe d’abord, mais aussi les autres peuples d’Europe à qui on veut faire croire qu’il faut accepter les sacrifices, et ils nous promettent pire demain. Mais les dirigeants occidentaux jettent de l’huile sur le feu tout en préservant les intérêts de leurs grandes entreprises comme les USA mettant les engrais hors sanctions pour leur agriculture. C’est la vérité du capitalisme et de la guerre depuis les marchands de canons fournissant les belligérants de la première guerre mondiale.

Il est urgent de faire grandir un mouvement pour la paix en exigeant un cessez-le-feu en Ukraine et l’ouverture de négociations pour un accord de sécurité de tous les pays, en relançant la bataille pour l’interdiction des armes nucléaires et pour le désarmement. C’est la condition d’un développement maitrisé au service des peuples. Cela suppose de regarder le monde tel qu’il est et non pas comme nous le présente des médias au service de la militarisation du monde.

C’est l’enjeu de ces 10es rencontres internationalistes de Vénissieux qui peuvent être un évènement d’ampleur nationale. Le programme se finalise avec des contacts qui nous arrivent et que nous essaierons d’inclure. (lire la présentation complète Le socialisme pour le développement et la paix)

Franz Fanon BC {PNG}Elles seront habillées d’une exposition exceptionnelle de Bruce Clarke, artiste plasticien connu pour ses œuvres sur le Rwanda et sa fresque sur Franz Fanon réalisée à Vénissieux. L’exposition Fantômes de la mer rend hommage aux réfugiés économiques et politiques victimes du trafic humain transméditerranéen.

Le programme en cours de finalisation

à jour du 2 novembre…

Inauguration des rencontres et de l’exposition Bruce Clarke

Vendredi 11 novembre à 18h, avec Michèle Picard, maire PCF de Vénissieux, des représentants du Rwanda.

La soirée du Vendredi 11 novembre sera consacré à des actualités du monde, pour évoquer des situations aussi différentes que

  • la Palestine en visio-conférence depuis Naplouse avec Amjad Rattroud, enseignant franco-palestinien, et un jeune communiste de retour de Palestine (sous réserve)
  • le Brésil avec Wesley Lima et Jeisse Carvalho, représentants du mouvement des sans-terre, après la victoire serrée de Lula
  • le Chili, avec Hector Espinoza, un communiste chilien, après l’échec du référendum sur la nouvelle constitution
  • l’Italie, avec Luciano Gelmi, communiste franco-italien, après la victoire de l’extrême-droite

soirée animée par Serge Truscello, secrétaire de section PCF Vénissieux

Le Samedi 12 novembre matin sera consacré à l’Afrique, enjeu du développement du monde. L’Afrique concentre des richesses énormes et une population de plus en plus formée et engagée. Elle est un enjeu des affrontements du monde entre impérialisme dominants US, impérialisme historique Français, puissance économique chinoise, diplomatie russe cherchant des alliés face à l’OTAN. Avec la présence de représentants

  • du parti communiste du Congo, Deo Tanda Munzinga, représentant en France
  • d’un communiste des Comores, Said Hamidou Allaoui, qui rappellera que le 12 novembre est la Journée nationale Maoré contre la France [1]
  • de représentants du parti communiste du Bénin, du Soudan (à confirmer)
  • des représentants malien du parti Sadi, dont Sekou Alpha CONDE, secrétaire politique
  • de Michèle Decaster, secrétaire générale de l’AFASPA
  • de Félix Atchadé, responsable national du PCF pour l’Afrique

Cette séquence sera animée par Pierre-Alain Millet, adjoint PCF au maire de Vénissieux

Samedi 12 novembre 12h30 Accueil des délégations par Michèle Picard, maire PCF de Vénissieux

buffet froid (10€)

Le Samedi 12 novembre de 14h à 17h sera consacrée à la paix et au rôle du socialisme pour faire reculer le capitalisme qui « porte en lui la guerre comme la nuée l’orage », notamment pour comprendre comment Cuba, la Chine, le Vietnam agissent face aux militarisme occidentaux, à la relance des dépenses militaires depuis 10 ans et son accélération cette année, à l’escalade de la guerre en Ukraine devenant de plus en plus clairement une guerre entre OTAN et Russie et en divisant profondément le monde. Avec la présence :

  • de son excellence l’ambassadeur de Cuba, Otto Vaillant Frias
  • de Adan Iglesias Toledo, membre du pcc, dessinateur pour Juventud Rebelde, membre de l’Union des journalistes de Cuba -UPEC- et de l’Union des écrivains et artistes de Cuba -UNEAC-
  • de Chao Zhao, chercheuse associée au département de l’information du parti communiste de Chine en visio-conférence
  • de Jean-CLaude Delaunay, économiste communiste vivant en Chine, en visio-conférence
  • d’un animateur du mouvement de la paix, Pierre-Olivier Poyard

Cette séquence sera animée par Laurent Brun, dirigeant syndicaliste

Le Samedi 12 novembre à 18h sera consacrée à deux grands pays « non alignés »

  • L’Iran avec notre camarade franco-iranienne Leila Moussavian-huppe, accompagné d’un représentant du parti communiste (Toudeh)
  • l’Algérie avec Michèle Decaster, secrétaire générale de l’AFASPA
  • présentation du voyage organisé du 23 au 27 novembre par les communistes Vénissians sur la place des communistes dans la guerre d’indépendance.

Séquence animée par Marie-Christine Burricand, membre de l’exécutif du PCF

La soirée du 12 novembre sera un grand couscous de la solidarité internationaliste destiné à financer le voyage en Algérie des communistes qui n’ont pas les moyens personnels de le financer.

[1Le 12 novembre 1975, la République des Comores était admise aux Nations unies, mais ce jeune État, indépendant depuis le 6 juillet de la même année n’est composé que de trois îles : Grande Comore, Mohéli et Anjouan, tandis que Mayotte (Maoré, en langue locale ), la quatrième île de l’archipel demeurait française

Voir en ligne : pour s’inscrire

Documents à télécharger

Dans la même rubrique…

Mots-clés

Articles liés