La Machinerie. Renouvellement convention Scène d’Intérêt National

Conseil municipal du 20 juin 2022
Mercredi 6 juillet 2022

Voilà plus de deux ans que la culture a été durement mise à mal, d’abord avec le COVID, les fermetures des lieux culturels, la mise en jauge limitée, la déprogrammation de festivals. Les spectateurs ne sont pas forcément retournés dans les salles et dans les festivals. Afin d’aider le secteur, La machinerie et la ville de Vénissieux ont décidé de continuer à financer les acteurs culturels avec qui nous étions sous contrat.

Si je prends la parole aujourd’hui, c’est pour vous alerter des difficultés du monde de la culture qui ne font que s’accroître avec aujourd’hui une nouvelle attaque, la baisse de la subvention régionale de prêt de 4 millions d’euros qui impactera plus de 140 structures culturelles de tous niveaux, sur tout le territoire régional.

Certaines structures ce sont vu retiré l’intégralité de leurs subvention régionale et 35 établissements concentrent à eux-seuls plus de 2,5 millions d’euros de perte. Ces baisses visent aussi le passeport région-lycée et les différentes aides pour promouvoir la culture vers les plus précaires et les plus jeunes !

Ces réductions de subvention se veulent un rééquilibrage, moins pour les métropoles plus pour la ruralité. Or il n’en ait rien ! La subvention globale baisse dans tous les départements. C’est une coupe nette fait par l’exécutif régional qui préfère continuer de subventionner à grand coup de milliers d’euros les gros mastodontes culturel.

Ce week-end s’est tenu sur 2 jours dans le Matut-stadium ex Gerland, le festival Inversion subventionné pour prêt de 500 000 euros. Très bien ? Il s’agit d’un festival organisé par le LOU rugby et GL-events qui ne sont pas sur un territoire rural ! Les organisateurs ne sont pas non plus dans le besoin avec un chiffre d’affaire de plus de 751 millions d’euros. Nous pouvons sereinement nous poser la question des conditions d’attribution des subventions et de leurs visée politique quand le théâtre de Vénissieux perd prêt de 50 000 euros et que le patron d’une multinationale en touche 10 fois plus…

Cela ne sera pas sans répercussions. Le poids de la culture dans le PIB français était de 49,2 Milliards d’euros en 2019. Un article des échos rappelant même qu’en 2014, la culture contribuait sept fois plus au PIB que l’industrie automobile. Les premier visés par ses coupes sont les employés de la culture, personnels des théâtres, des festivals, des compagnies, mais aussi les intermittents qui ont eu droit à une année blanche pour se maintenir dans leur activité.

Car OUI, la diversité culturelle est en danger dans notre Région ; OUI, des structures sont aujourd’hui menacées de disparition ; OUI, l’accès à la culture des publics les plus modestes est aujourd’hui fragilisé. En s’attaquant à la culture, c’est à un acteur majeur de l’économie que l’on s’attaque c’est aussi a notre sens critique et notre réflexion. Et comme le rappelle justement le maire de Lyon, M Doucet, « attaquer la culture, c’est par ça que commencent tous les régimes fascistes » Les résultats des élections législatives d’hier l’on voit le nombre de députés RN multiplié par dix ne peuvent que lui donne raison.

L’adresse originale de cet article est http://gec.venissieux.org/La-Machin...