Après avoir battu Le Pen, adhérez au parti communiste pour vous donner de la force face à Macron !

Pour la palestine, unir et rassembler !

Pourquoi Rima Hassan affaiblit la solidarité pour la palestine…
par
Dimanche 21 avril 2024 — Dernier ajout lundi 22 avril 2024

L’horreur continue en Palestine, avec chaque semaine ce décombre macabre du génocide.

Mais parce-que les victimes palestiniennes ne « sont pas que des nombres », et malgré des médias français dominants qui continuent à justifier l’injustifiable, à cacher l’histoire longue du drame palestinien, à justifier le soutien au régime d’apartheid, jusqu’à l’engagement aux premières loges de la France dans le « dôme de fer » israélien, parceque les manifestations continuent partout en France et ont pris un caractère massif dans de nombreux pays dont les USA, jamais l’exigence d’un cessez-le-feu permanent n’a été aussi forte dans notre pays.

Ce mouvement contradictoire entre le soutien de l’état au régime génocidaire dirigé par Nettanayu et le ressenti populaire de l’horreur de cette guerre n’est pas particulier à la France. Il prend même beaucoup plus de forces dans les pays anglo-saxons. Il s’inscrit de plus dans un mouvement du monde qui est massif, et la carte des pays qui reconnaissent la Palestine est éclairante. C’est l’OTAN et les vieilles puissances coloniales occidentales qui soutiennent le colonialisme israélien, et l’immense majorité du monde qui le dénonce.

la carte des pays qui reconnaissent la palestine

Ce dont la solidarité avec la Palestine a besoin, c’est de faire s’exprimer une colère qui peut être majoritaire en France, c’est de sortir d’une mobilisation qui reste militante, de faire grandir l’exigence de cessez-le-feu que l’immense majorité des français peuvent soutenir. C’est ce qui peut conduire Macron à hésiter, et même à reculer comme avec ce vote pour la reconnaissance de la Palestine, bloqué par le véto US et qui a mis Nettanayu en colère.

Rima Hassan est honteusement attaquée par les médias et convoquée par la justice pour « apologie du terrorisme ». Il faut se rappeler que de premières manifestations contre les bombardements à Gaza avaient été interdites le 16 octobre avant que la puissance des manifestations ne fasse reculer le pouvoir. Cette bataille se poursuit aujourd’hui pour imposer la liberté de condamner le génocide, l’apartheid et de défendre le droit du peuple palestinien à la résistance. L’utilisation du Hamas par les médias est un piège qui veut justement réduire la mobilisation, l’enfermer comme le mouvement palestinien lui-même dans une question religieuse. Mais la Palestine n’est pas un problème religieux, mais de décolonisation ! Et la solidarité avec les droits des palestiniens n’est pas une question d’immigration, mais une question de droits des peuples, dans un pays qui n’a toujours pas tiré toutes les leçons de son histoire coloniale !

C’est pourquoi Rima Hassan a tort d’enfermer la cause palestinienne dans la campagne électorale de la France Insoumise, alors qu’un grand nombre des soutiens de la Palestine ne voteront pas LFI aux européennes, alors que dans des centaines de villes, notamment communistes, des mobilisations importantes ont été organisées, comme à Vénissieux en décembre dernier.

Il faut affirmer dans les européennes le refus de la guerre, que l’argent ne doit pas aller à la guerre, mais aux salaires et aux services publics. Mais il faut tout faire pour que le maximum de forces politiques s’engagent dans le soutien à la Palestine, et les défenseurs de la Palestine doivent soutenir toutes les forces de solidarité avec la Palestine.

A Lyon, je rencontre trop peu d’élus, y compris insoumis, dans les manifestations du samedi, comme ce 20 avril, mais je sais qu’ils sont nombreux à apporter leur soutien aux droits des palestiniens.

En confondant solidarité internationale et campagne électorale, Rima Hassan affaiblit la solidarité pour la Palestine… Elle s’est fait piéger par les médias, mais avec elle, c’est la solidarité avec la Palestine qui se retrouve en otage

L’adresse originale de cet article est https://lepcf.fr/Pour-la-palestine-...

Revenir en haut