Après avoir battu Le Pen, adhérez au parti communiste pour vous donner de la force face à Macron !

Converger dans un grand mouvement social de lutte et de défense de notre modèle républicain

Présidentielle 2022 : Résultats à Vénissieux
Lundi 25 avril 2022

Présentation des résultats et commentaires de Michèle Picard, maire de Vénissieux, en mairie dimanche 24 avril en soirée

Au soir du 1er tour, l’extrême droite recueillait plus de 30% des voix exprimées en France. En 2002, Jean-Marie Le Pen se qualifiait en atteignant un peu plus de 16%. En 20 ans, l’extrême droite a quasiment doublé son score, s’est enracinée dans tous les territoires, dans tous les scrutins. Voilà le fruit des politiques libérales menées depuis plus de vingt ans dans notre pays.

Elles laissent derrière elles un champ de ruines. Civique déjà, avec une abstention de plus en plus forte, c’est le cas pour ce deuxième tour de la présidentielle avec une participation plus faible qu’en 2017, 2012 et 2007. Ruines sociales avec une poignée de riches de plus en plus riches, des pauvres de plus en plus pauvres, et une grande majorité de français confrontés à des problèmes de pouvoir d’achat considérables. Ruines économiques avec des usines délocalisées, des savoir-faire liquidés, des hommes et des femmes au chômage ou soumis à une précarité généralisée.

Les quartiers populaires, zones rurales et péri urbaines se sentent abandonnés par l’Etat, les services publics, la santé, l’hôpital public subissent des coupes financières drastiques et catastrophiques pour tous les Français. Nos concitoyens sont en colère et l’extrême droite se nourrit de ces injustices sociales sans précédent que les politiques libérales provoquent.

L’élection d’Emmanuel Macron ce soir est une victoire par défaut, une victoire par dépit, une victoire à la pyrrhus pour éviter le pire. Le président de la République devra s’en souvenir. Que faut-il en attendre ?

A la lumière de son premier mandat, avec entre autres la suppression de l’ISF, la baisse des APL, nul doute que les politiques de l’argent fou et des injustices sociales vont se poursuivre. Jusqu’à quand ? Jusqu’à l’explosion sociale ? Jusqu’à une extrême droite majoritaire dans cinq ans en France ? Entendra-t-il la détresse des travailleurs, des chômeurs, des jeunes en situation de précarité, du personnel hospitalier, des enseignants, des policiers en sous-effectif, des retraités qui vivent dans des conditions indignes de notre pays ? Aura-t-il la volonté de lancer un plan d’urgence en matière de logement social ? Sera-t-il à la hauteur du défi climatique qui nous attend et qui attend nos enfants ? On peut en douter.

Pour résister à ces politiques mortifères et créer un vrai bras de fer, les forces de gauche, syndicales et tous les progressistes doivent converger dans un grand mouvement social de lutte et de défense de notre modèle républicain.

A Vénissieux, Emmanuel Macron arrive en tête à 68,6%, avec une participation plus faible qu’au 1er tour. Nous pouvons encore faire infléchir les orientations libérales que préconisent Emmanuel Macron et la République en Marche. Les 12 et 19 juin prochains auront lieu les élections législatives. La gauche va devoir se rassembler autour des valeurs qui sont les nôtres, mais aussi dans le respect de nos différences, de nos singularités, de la particularité de nos territoires. Une autre politique est possible, plus humaine, plus solidaire avec toujours plus de justice sociale, et fiscale. La gauche doit s’en donner les moyens ! Je vous remercie.

Les résultats pour Vénissieux : globauxet détaillés par bureaux de vote.