Poster un message

En réponse à l’article :

Veninov, on ne lachera pas !

Le conseil de communauté du Grand Lyon a délibéré ce 9 janvier d’une subvention de 70 000€ pour maintenir le site de VENINOV en fonctionnement, remboursable en cas de reprise de l’activité.

C’est une demande de l’état qui pilote les discussions entre le fonds de pension Gordon Brothers (dirigé par un ancien de la banque Lehman Brothers de triste mémoire…), un repreneur potentiel, les salariés…

Ci-dessous l’intervention de Roland Jacquet au nom du groupe des élus communistes.

A noter dans la discussion, l’intervention très hésitante de l’UMP qui a finalement voté mais après avoir insisté sur le caractère exceptionnel et l’incertitude du dossier.

A noter aussi l’intervention du groupe SINERGIE de centre droit, qui est dans la majorité communautaire mais a voté contre cette subvention, considérant que ce sujet n’était pas de la compétence de la communauté face à des acteurs économiques comme ce Gordon Brothers qui brasse des dizaines de milliards en restructurations et « revalorisations » d’actifs…

A noter enfin l’intervention sur un autre dossier du groupe des écologistes qui insistera… sur la nécessité de reconversion du site pour sortir de la production de plastiques… sans commentaires…

Il est frappant de voir que personne ne conteste jamais les subventions nombreuses versées aux organismes patronaux pour des colloques, des congrès, des associations, des conférences, des coopérations… mlais que l’idée que de l’argent public accompagne des salariés en lutte occupant un site industriel dérange et ne peut être « qu’exceptionnel »

Le seul hic, c’est que des centaines de sites industriels ont fermé la plupart du temps sans bruit en 2011…

Gérard Collomb conclura en insistant sur le fait qu’il n’était en rien engagé par cette délibération qui répond à la demande du préfet de région, et sans laquelle il est clair que tout projet de reprise du site serait « mort ». C’est tout le paradoxe de cette situation où tout le monde parle du projet de reprise, projet qui reste dans le secret des discussions dans le bureau du préfet…

Dans les intervenants, personne n’en a conclu que c’était bien l’exemple même de la nécessité d’exproprier de l’économie ceux qui la vampirisent et la détruisent comme ce fonds de pension, symbole d’un système capitaliste qui marche la tête en bas, écrasant l’immense majorité des peuples pour alimenter une oligarchie parasite…

En tout cas, les salariés de Veninov ont gagné trois mois pour continuer à maintenir le site en état et pousser l’état à faire céder le fonds de pension et permettre la reprise effective…

Veninov ne lâchera pas !

Rajouter votre témoignage

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?