Après avoir battu Le Pen, adhérez au parti communiste pour vous donner de la force face à Macron !

Poster un message

En réponse à l’article :

Visée communiste : le « rapport à la société » peut-il se maintenir en extériorité/antériorité ?

Le Projet de base commune pour le 33e Congrès de 2006 n’avait pas encore paru dans l’Huma du 14/12/05 quand j’ai dit que le prochain congrès allait devoir travailler au fond la notion de « visée communiste » du Parti qui, dans les textes précédents, était encore marquée peu ou prou par une conception (...)

[1Cf. ma contribution pour le 32e Congrès de 2003 : « Le Communisme actuel en tant que crise de son Utopie. L’exemple de la démocratie locale à Paris ».

[2- En résumé : une pratique d’accaparement du leadership sans autre forme d’explication au groupe, ce que, quel que soit le contexte de groupe, j’ai toujours abhorré. Mais cette pratique paraît aux camarades absolument normale. « Contrôler, diriger, commander la marche du peuple »… mais qu’il n’y ait plus « vers les lendemains qui chantent », comme suite logique de la proposition, et que ce défaut commandât à son tour la chute de la première partie de la proposition (« Contrôler, diriger… »), c’est ce dont ne se sont pas encore avisés un certain nombre de camarades, qui tiennent encore la posture du commandeur (un rien ubuesque), au niveau local, quand la logique des forums, elle, tirent acquit de la dissolution de cette ancienne conception du communisme, XXe siècle.

[3- Cf. articles Huma Hebdo 17-18/12/04 sur : conférence OMC à Hong-Kong 16/12/05, pp. 4-6 ; sur : Chine, p. 32 ; Huma 19/12/05 sur : Monsanto, p. 7 ; sur : OMC à Hong-Kong 18/12/05, pp. 10-11.

[4- La perspective à 50 ans d’une prochaine ère glaciaire en Europe par arrêt du Gulf Stream -déjà commencé- causé par la désalinisation de l’Atlantique provoquée par la fonte de la calotte polaire due au réchauffement climatique imperturbablement entretenu et accru par les 2 pôles capitalistes intransigeants sur ce point que sont les USA et la Chine, n’est pas spécialement enthousiasmant. Et, dans le même temps, la perspective de la fusion nucléaire contrôlée semble prometteuse pour résoudre l’équation d’un accroissement exponentiel des besoins énergétiques couplé à l’objectif de minimiser la pollution et les risques radioactifs. Ce qui est au demeurant le lieu d’un débat essentiel autour des thèmes de « décroissance » et de « sortie du nucléaire », débat qu’il faut relever et non pas éviter, car essentiel au devenir commun.

Rajouter votre témoignage

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?