Après avoir battu Le Pen, adhérez au parti communiste pour vous donner de la force face à Macron !

Poster un message

En réponse à l’article :

Oui, se rassembler contre la violence !

Le peuple de France souffre. Comme sur toute la planète les inégalités et les violences que génèrent un capitalisme tout puissant se renforcent.

Des résistances existent, notamment dans les pays du Sud qui (re)conquièrent leur autonomie politique dans des situations nationales spécifiques à chaque pays, et réouvrent l’espoir d’un nouvel internationalisme.

Dans les pays occidentaux, la crise politique a durement touché les organisations syndicales et politiques, mais, notamment depuis 1995 en France, des luttes de résistance réapparaissent, parfois partiellement victorieuses comme pour les cheminots ou le CPE, souvent sans succès comme pour la Sécu ou les innombrables fermetures d’usines.

La recherche d’une issue politique devant l’affaiblissement continu des forces militantes et notamment du parti communiste a conduit a de multiples initiatives, parfois convergentes, mais souvent contradictoires. Une divergence apparait plus clairement depuis 2002 entre les tenants d’une « nouvelle radicalité » dont le courant refondateur est porteur au sein du PCF, et des points de vues retrouvant les sources du marxisme et insistant sur la reconstruction d’un parti communiste.

Cette divergence est apparue très fortement à propos de la constitution européenne. Quelques leaders alter-mondialistes l’ont soutenus et beaucoup dont la direction du PCF ont appelé à « une autre union européenne ». La puissance du vote NON dans les milieux populaires a révèlé l’importance du cadre national comme espace de défense des intérêts de classe du monde du travail, et des forces nombreuses se prononcent contre la poursuite de la déconstruction de ce cadre national que représente les institutions de l’Union Européenne.

Cette divergence traverse le parti communiste et marque notamment la préparation des élections présidentielles entre ceux qui se prononcent sans hésitation pour une candidature commune « alter-européenne » tournée vers le parti de la gauche européen et des communistes qui de manière diverses et même divisées expriment l’importance d’une candidature (issue) du parti communiste.

Cette longue introduction est essentielle pour comprendre le contexte de la lettre de Patrick Braouezec à Marie-Georges Buffet appelant à condamner André Gerin.

Rajouter votre témoignage

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?