Poster un message

En réponse à l’article :

Sauvons nos communes

Les objectifs de la réforme Balladur sont affichés clairement : transformer des institutions héritières d’une spécificité franà§aise issue de 1789 et désormais inadaptée au contexte économique mondialisé. « la structure même de l’administration territoriale de notre pays, parce qu’elle peine à s’affranchir du morcellement et de l’uniformité hérités de deux siècles passés handicape la société franà§aise, confrontée à des défis économiques inédits  » (p.4 . 5). L’adaptation a donc une double dimension : défaire des structures territoriales pour se confronter à la réalité de la concurrence dont tout le monde sait qu’elle doit être « libre et non faussée ». Pour cela, ce qui est insupportable à Sarkozy et consors, c’est bien la souveraineté populaire que la république avait mis en son centre, avec le poids des communes au niveau local, et la république garantissant par sa présence dans tous les départements la mise en œuvre égale et uniforme des droits et des devoirs. La réforme accompagne et organise la disparition de l’état de toute mission de service public. Le tryptique commune, département, nation est désormais remplacé par celui de la communauté, de la région et de l’Union Européenne.

Rajouter votre témoignage

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?