Réponse à l’interpellation d’un camarade à propos de mon refus de participer à la campagne du "Front de gauche"

, par  Paul Barbazange

Le 10 février 2010 à 12:08, par Paul Barbazange En réponse à : Réponse à l’interpellation d’un camarade à propos de mon refus de participer à la campagne du "Front de gauche"

j’ai lu la réponse j’en partage la totalité mais je fais observer que ce n’est jamais en se mettant aux abonnés absents surtout dans une campagne électorale que nous influons les positions réactionnaires de la direction.
Si réactionnaires gêne, écrivons liquidatrices.
Mon vécu en Languedoc- y compris avec les difficultés de l’instant le tandem Frêche Mandroux- semblant remarquer des points- contribue à montrer qu’il faut à chaque instant disputer à la direction du PCF telle que l’acceptent les militants si non elle ne serait pas ! disputer les places... y compris éligibles ! et oui et bien sûr contenus, façon de militer là je suis totalement d’accord avec cette partie de la réponse.
ce n’est pas parce que la direction ne veut pas que la colère, la révolte, la perspective révolutionnaire trouve leur place dans la campagne que ces objectifs ne seront pas ou très peu présents dans l’action de la campagne électorale, c’est parce que les communistes n’en sont pas encore assez porteurs pour l’imposer
Fraternellement
paul Barbazange

Annonces

Sites favoris Tous les sites

20 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Sur le Web Tous les sites