Après avoir battu Le Pen, adhérez au parti communiste pour vous donner de la force face à Macron !
10es rencontres internationalistes de Vénissieux

150 internationalistes pour la paix et le développement

Dimanche 13 novembre 2022 — Dernier ajout samedi 19 novembre 2022

Un sentiment mêlé de fierté et de fraternité a marqué les près de 150 participants aux quatre séances des 10es rencontres internationalistes de Vénissieux. Commencé dans l’émotion de l’exposition « les fantômes de la mer » qui fait vivre les migrants disparus en méditerranée, elles se sont terminées dans les chants et la fraternité du grand couscous internationaliste destiné à financer le voyage vénissian en Algérie.

Les participants ont écouté avec attention les nombreuses interventions de communistes et progressistes de 14 pays, de toute la planète, près de 12 heures de débat ! Nous avons appris beaucoup. C’est essentiel dans une véritable bataille médiatique qui nous présente chaque jour le monde à travers les lunettes de l’OTAN.

Une vue de la salle pendant la visio-conférence de Chao Zhao (PC chinois)

Non, le monde n’est pas celui dont parlent Macron, Biden et nos journaux télévisés. Ce sont les puissances occidentales qui sèment partout le chaos, les inégalités, les racismes et ce sont les pays du Sud, et notamment les pays socialistes, qui cherchent le chemin de la paix et de la coopération.

Les peuples occidentaux doivent se libérer de cette guerre idéologique qui veut les pousser à accepter les guerres. Les communistes ont un rôle essentiel à jouer pour cela. La conférence des partis communistes tenue à Cuba en octobre a adopté une déclaration importante pour comprendre ce monde qui bouge. Les rencontres internationalistes demandent que le PCF fasse connaitre cette déclaration à tous les communistes et la publie sur son site, que l’Humanité lui fasse écho et donne la parole à ses rédacteurs, et notamment aux communistes cubains.

Les interventions seront progressivement publiées sous forme de textes et de vidéos, et des liens ajoutés dans cet article.

Bruce Clarke les fantômes de la mer

Les rencontres internationalistes de Vénissieux sont toujours habillées d’une exposition d’un peintre. Cette année, en lien avec le thème de l’Afrique, c’est une exposition de Bruce Clarke, inaugurée par Pierre-Alain Millet en ouverture des rencontres. Elle illustre l’injustice profonde d’un monde qui organise la guerre et la misère et en déshumanise les victimes.

Le livre de l’exposition (en vente à la section PCF)

Présentation de l’œuvre par l’auteur En voulant traverser la Méditerranée, beaucoup de gens ont été, sont, seront exploités, violés, volés, déshumanisés. Beaucoup s’y sont noyés, beaucoup s’y noient en ce moment, beaucoup s’y noieront encore. Leur seul délit est de chercher une vie libre de persécutions politiques ou économiques qui leur est déniée chez eux, mais aussi en Occident. Quand nous daignons nous pencher sur le phénomène, ce que nous voyons, c’est un massacre sans témoins, sans plaintes et souvent sans sépulture, car de nombreuses victimes meurent en mer dans le plus total anonymat

Première séance : les luttes populaires face aux extrêmes-droites : Palestine, Brésil, Italie, Chili

Une rencontre animée par Serge Truscelo, secrétaire secrétaire de la section PCF Vénissieux, avec les interventions de

  • Amjad Rattroud, enseignant palestinien, en visio-conférence de Naplouse
  • Wesley Lima et Jeisse Carvalho du mouvement des sans-terre du Brésil
  • Hector Espinola, communiste franco-chilien
  • Luciano Gelmi, communiste franco-italien

Dans ces quatre pays, l’extrême-droite a été ou est au pouvoir, et notre ami palestinien [1] dira que c’est désormais l’extrême-droite qui dirige aussi Israël.

La tribune pour le débat sur les luttes populaires face aux extrêmes-droites

La séance du vendredi s’est conclu par une chanson pour ce 11 novembre qui célèbre la fin de la première guerre mondiale. Comme plusieurs militants l’avaient fait après la cérémonie officielle à l ’ancien cimetière de Vénissieux le matin , nous avons chanté la « chanson de Craonne », cette chanson des soldats et mutins qui dénoncaient la guerre..

Chanson de Craonne le 11 novembre…

Deuxième séance : l’Afrique et le développement du monde : Congo, Bénin, Soudan, Comores, Afrique sub-saharienne, décolonisations

Une séance animée par Pierre-Alain Millet, élu communiste de Vénissieux après une vidéo d’introduction extraordinaire de Ragnimwendé ELDAA KOAMA, une femme « africaine, burkinabé, intègre »[c’’est ainsi qu’elle se présente dans une vidéo virale et il faut dire à ceux qu ne le savent pas que c’est la traduction du nom du pays, burkinabé, le pays des hommes intègres…]] interpellant le président Macron, vidéo virale qui fera d’ailleurs discuter.

Félix Atchadé, qui connait de nombreux pays africains et leurs forces politiques, apportera dans son intervention le salut de Fabien Roussel et de la direction du PCF aux rencontres.

La tribune pour le débat sur l’Afrique et le développement

Accueil des délégations par Michèle Picard, maire de Vénissieux

Michèle Picard après avoir salué les différentes délégations et apporter sa contribution aux rencontres donnera à chaque délégation son livre « Vénissieux un autre regard » écrit par le poète Vénissian Thierry Renard, avec le dessinateur Olivier Fischer et le photographe Jean Miaille.

remise de cadeau aux invités étrangers

Après les remerciements, l’ambassadeur lui remettra aussi un livre.

Troisième séance : La paix et le socialisme : Cuba, Chine, Mouvement de la paix

Rencontre animée par Laurent Brun, dirigeant syndical national, qui organise avec efficacité de nombreuses actions de solidarité avec Cuba. La séance la plus longue de ces rencontres et sans doute la plus dense, avec l’exigence de la fin du blocus de Cuba, un blocus criminel condamné par la presque totalité des pays du monde à l’ONU, et aussi bien sûr l’enjeu de la paix, de la guerre en Ukraine, mais aussi et surtout de toutes les guerres que l’impérialisme impose aux peuples et dont les médias ne parlent pas, du Congo au Yemen avec la question du rôle spécifique des USA et de la nature des relations sud-sud portée par les BRICS, un espace de concurrence entre impérialismes ou un espace nouveau de coopération cherchant à se dégager de la domination du dollar ?

  • son excellence l’ambassadeur de Cuba, Otto Vaillant Frias,
  • Chao Zhao, représentante du parti communiste chinois en visio-conférence
  • Adan Iglesias Toledo, membre du pcc, dessinateur pour Juventud Rebelde, qui exposera des caricatures
  • Pierre-Olivier Poyard, animateur du mouvement de la paix

La séance se terminera par la décision par acclamation de deux appels des 10es rencontres

La tribune pour le débat « paix et socialisme »

Quatrième séance : les indépendances nationales : Iran, Algérie

Rencontre animée par Marie-Christine Burricand, élue PCF Grand Lyon ; qui présentera le voyage du 23 au 27 novembre par les communistes Vénissians sur la place des communistes dans la guerre d’indépendance Algérie.

  • Navid Shomali, membre exécutif du Toudeh (traduction Leila Moussavian-Huppe)
  • Michèle Decaster, secrétaire générale de l’AFASPA, présentantl’histoire longue des résistances populaires contre la colonisation en Algérie L’heure tardive et les nombreuses questions posées sur l’Iran n’ont pas permis de tenir le débat prévue sur la situation algérienne, mais nous aurons évidemment des initiatives au retour du voyage fin novembre.
Tribune pour la séance « les indépendances »

Chants et fraternité autour d’un grand couscous

Le grand couscous réalisé par l’équipe Maeva

[1un grand merci à Amjad qui s’est connecté bien qu’étant à l’hôpital après un accident de voiture quelques heures avant

Documents à télécharger