Bolkenstein vaut sa circulaire…

de Danièle Bleitrach
Avril 2005

quelqu’un a-t-il entendu sur FR3 hier la prestation de Fritz Bolkenstein ? le personnage a été plus arrogant qu’il n’est permis. Et de surcroît il a menti sans vergogne…

Il a déclaré avec le côté sympathique et ouvert d’une caricature d’officier prussien : "En Hollande tout le monde se demande qu’est ce que ce peuple (les Franà§ais) qui s’agite pour rien !" Le premier réflexe du Franà§ais est alors de dire que les Hollandais aillent se faire voir… Ce qui n’est pas on l’avouera la meilleure base fraternelle de construction européenne entre les peuples. Déjà quand le charmant Zapatero était venu expliquer aux dits Franà§ais qu’il fallait voter OUI comme les Espagnols, on ne peut pas dire que son initiative ait été couronnée de succès… Le reflexe avait été "de quoi je me mêle !« suivi immédiatement du constat »Si on vous suit, on se retrouve en Irak !" Mais le sentiment était resté fraternel… Là encore une remarque arrogante de Bolkenstein sur ce que pensent les Hollandais des Franà§ais et un boycott général du Gouda est décrété, on saccage les tulipes chez les fleuristes…

Ce serait dommage pourtant de croire sur parole le dit Bolkenstein, puisque tous les sondages annoncent un NON encore plus retentissant des Hollandais le lendemain du vote franà§ais… Il a donc menti sur l’état d’esprit de ses compatriotes comme sur tout le reste : la circulaire Bolkenstein était à le croire si dénuée d’effet qu’on se demande pourquoi il l’a pondue et pourquoi l’état major européen y tient avec tant d’obstination… Elle ne concernait plus que les artisans plombiers égarés dieu sait pourquoi sur les rives de la Vistule alors qu’on a tant de mal à en avoir en France en temps utiles… Par parenthèse je défie n’importe qui de savoir ce que devenait la dite circulaire après cette émission, entre la présentatrice qui affirmait qu’elle était retirée, le sujet de présentation qui expliquait qu’elle allait être mise à plat et ses articles revus (après le vote bien sûr) à cause d’une grosse colère de Chirac (encore un qui s’est laissé surprendre et qui comme un quelconque député UMP ou PS ne savait pas ce qu’il votait) et le dit Bolkenstein, qui la défendait mordicus en déclarant qu’elle n’avait rien à voir avec le traité et que les Franà§ais étaient en gros des crétins agités qui ne comprenaient rien à rien…

Pour peindre le personnage jusqu’au bout il a tenté avec raideur de nous tendre la main en expliquant que lui-même était opposé à l’entrée de la Turquie mais que ce n’était pas à l’ordre du jour… Car Bolkenstein pour qui l’ignore penche plutôt pour la droite extrême…

Bref après nous avoir accusé il y a quinze jours de xénophobie parce que, selon lui, les Franà§ais refusaient la circulaire à cause de la consonnance germanique de son nom, ce qui avait plongé J.Chirac dans un désespoir stupéfait (il manquait plus que cet andouille !), le dit Bolkenstein tout en renonà§ant à cet intéressant argument, tentait un rapprochement sur notre xénophobie commune supposée… Il tentait de convaincre l’électorat de Philippe de Villiers sans se rendre compte que ce dernier ne fournissait pas le gros du bataillon du NON… Ou alors son mépris pour le « bas » peuple franà§ais était tel qu’il pensait que celui-ci ne refusait ni sa circulaire, ni le traité, mais sanctionnait le seul gouvernement franà§ais comme le répètent à l’envie les médias franà§ais et étrangers(1)… Sans même se rendre compte que le dit peuple qui a la tête politique fait le rapprochement entre le Traité, « les réformes », privatisations, pression sur les salaires, coût de l’euro sur les budgets, saccage des services publics et sa circulaire…

Bref Bolkenstein prend les Franà§ais pour des idiots… Les partisans du OUI, toutes tendances (oh ! Combien confondues) ont tout fait pour que Bolkenstein ne viennent pas en France défendre sa circulaire… ils n’avaient pas tort sur le stricte plan du marketing… Mais il faut demander solennellement aux députés de gauche européens : "quand un individu pareil vous propose une circulaire, qu’est ce qui vous prend de la voter !" Nous ne le connaissions pas mais vous oui… Un traité concocté par Giscard et une circulaire en appui de "la concurrence libre et parfaite" et vous n’avez toujours aucun doute ?

Pour le rapprochement entre les peuples européens, je reviens de Barcelone où j’ai pu constater qu’à l’inverse de ce qu’on nous raconte sur le risque de perte de prestige de la France, de plus en plus nombreux sont les Espagnols qui disent : "ici, il n’y a eu réellement personne pour nous expliquer le contenu du traité. On a découvert grâce à vous la circulaire Bolkenstein… Décidemment vous êtes bien le peuple de la Révolution franà§aise !" N’en déplaise à Bolkenstein, à Sarkozy et autres Hollande, les Franà§ais savent ce qu’ils refusent… Et à e qu’on dit non seulement les Hollandais s’aprêtent à voter NON, mais d’autres suivent… Le NON n’est assuré de passer que dans les pays où ce sont les parlements PS(2) et droite confondus qui se prononceront

Danielle Bleitrach

(1) je pense en particulier à l’éditorial d’El Païs de lundi dernier… El Païs est pour l’Espagne l’équivalent du Monde… où il était dit "les Franà§ais ont l’habitude de sanctionner leur gouvernement dans les votes sur l’Europe"… Et après un plaidoyer vibrant de Chirac et Hollande, il concluait sur le fait que Blair et Bush devait être bien contents… Là  encore ils avaient simplement oublié que le dit traité intégrait l’Europe à  l’Otan…

(2) Toujours pour rétablir l’amitié franco-néerlandaise mise à mal par Bolkenstein, je signale qu’en Hollande le Parti socialiste sauve l’honneur en faisant campagne pour le NON et en expliquant le contenu du traité…