Hollande n’a pas tenu son engagement : l’emploi !

, par  Serge.truscello , popularité : 4%

Droit à un emploi.
Recrutement obligatoire de 10% des effectifs !
32h pour tous !

Un million de demandeurs d’emploi en plus sous Sarkozy, un million de plus sous Hollande !

La logique est la même. Pour eux, les entreprises ne sont pas assez compétitives. Il faut baisser le coût du travail, donc baisser les salaires, et « simplifier » un droit du travail jugé trop rigide.
Ce sont les exigences du patronat. M. Gattaz (président du MEDEF) annoncait un million d’emplois en échange du "Pacte de responsabilité", avec le CICE. Coût 2017, 41 milliards d’euros. Pour quel résultat ?

L’ANI, la loi Rebsamen, la loi Macron, la loi El Khomri, ont simplifié pour le patronat les « relations sociales » dans l’entreprise.

Le député Yves Blein a défendu vaillamment cette politique et voté toutes ces lois. Il a été le rapporteur de la mission parlementaire d’information sur le CICE. Le résultat, ce sont des milliers de chômeurs en plus, mais les grands groupes ont continuer à s’enrichir, avec ces milliards qui ont permis d’augmenter les dividendes !

Cette politique faisant du travail un coût est a la base de l’augmentation du chômage. Il faut inverser cette logique. Ce qui coûte c’est la course effrénée au profit, c’est la concurrence libre et non faussée.

Inverser cette logique c’est donner de nouveaux droits aux salariés, avec de vrais moyens d’agir, de s’opposer aux décisions destructrices d’emplois. D’imposer des choix industriels, sociaux, économiques, qui préservent et développent l’emploi.
- Lier les aides gouvernementales à la création effective d’emplois.
- Stopper la mise en concurrence des salariés entre eux.
- Relancer le pouvoir d’achat, des salariés, comme des retraités, et des minimas sociaux pour vivre.
- Décider d’une véritable politique industrielle pour la France dans tous les secteurs d’activités.
- Se servir des milliards récupérés des cadeaux au patronat, pour lancer de grands projets d’avenir et d’infrastructure pour la France.

Le rôle d’un député du peuple, ce n’est pas d’accompagner les décisions des patrons, mais d’impulser une politique économique, et sociale de développement de l’activité et des emplois dans laquelle les entreprises doivent s’intégrer.

Industrie ? Leur Bilan !
Depuis 2000, l’industrie en France a perdu 25% de ses emplois. On importe 60% des produits industriels. Les investissements sont en baisse de 5 millards par an, mais les dividendes ont explosé jusqu’à 25% du PIB !

Annonces

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation