élections régionales des 20 et 27 juin

La région peut faire plus pour ses habitants, dites-le le 20 juin !

Ensemble pour la région, avec Cécile Cukierman
9 juin

A quelques jours des élections régionales, nous vous invitons à aller voter nombreux. La région a des compétences essentielles à notre vie : lycées, transports ferroviaires régionaux, formation, soutien à l’économie et l’emploi. Depuis 2015, elle est dirigée par Laurent Wauquiez, qui sacrifie les quartiers populaires et la formation professionnelle au profit de ses convictions très à droite et d’un clientélisme effréné.

C’est pour cela que nous avons choisi de nous rassembler et de porter les propositions d’une gauche sincère et combative qui respectera ses engagements et défendra avec détermination à la Région des propositions solidaires, justes et démocratiques.

C’est d’autant plus important que notre pays traverse une grave crise sanitaire qui a encore aggravé les difficultés des familles populaires et des plus fragiles.

Mercredi 16 juin à 17h

meeting place Guichard

Les candidats des Portes du Sud Vénissieux, Saint-Fons, Feyzin, Corbas

Farouk ABABSA, LFI Vénissieux, Tête de liste métropolitaine
Gisèle PUTOUD, LFI Saint-Priest Syndicaliste Hôpital Portes du Sud
Brice LAHOUSSINE, LFI Feyzin Manutentionnaire
Mireille Sanchez, LFI Feyzin, retraitée, conseillère municipale.
Guillaume DUMOULIN, PCF Feyzin, syndicaliste
Danièle BOURGEAT, PCF Saint-Fons, adjointe au maire
Sophia BRIKH, PCF Vénissieux Salariée du commerce ConseillèreMunicipale
Véronique FORESTIER, PCF Vénissieux Employée, Adjointe au maire
Pierre-Alain MILLET, PCF Vénissieux, enseignant-chercheur, adjoint au maire, conseiller métropolitain
Souad OUASMI, LFI Vénissieux, adjointe au maire

PNG

Avec les conseillers métropolitains des Portes du Sud

Marie-Christine BURRICAND, PCF, Conseillère métropolitaine
Idir BOUMERTIT, LFI, conseiller métropolitain, adjoint au maire

PNG

Michèle PICARD, maire de Vénissieux, vice-présidente de la métropoleLe 20 juin, votez pour une région solidaire et protectrice des populations, ancrée à gauche, utile aux habitants ! Michèle PICARD, maire de Vénissieux, vice-présidente de la métropole



PNG

Oui, la région doit faire plus pour l’emploi, la sécurité, les lycées, les transports, la santé !

Oui, la région doit faire plus pour l’emploi et l’insertion !

  • soumettre les subventions aux entreprises au maintien de l’emploi et remboursement par celles qui licencient ou ferment un site
  • créer une commission régionale pour la transparence de l’utilisation des fonds publics
  • 500 000 places de formation professionnelle de longue durée débouchant sur un emploi
  • agir pour une énergie décarbonée pilotable au service de la réindustrialisation

Oui, la région doit faire plus pour la sécurité des habitants !

  • développer une police publique des transports régionaux (TER, cars…)
  • mener une campagne de santé publique contre les stupéfiants dans tous les lycées
  • un éducateur de prévention dans chaque lycée
  • un programme de sortie de rue des mineurs non scolarisés

Oui, la région doit faire plus pour les transports

  • engager un programme accéléré de développement de réseau express train dans la métropole en lien avec les villes proches
  • développer des liaisons cadencées entre toutes les villes de la région
  • agir pour moderniser la ligne Lyon-Roanne
  • réouvrir les petites lignes de train ( Lyon-Trevoux)

Oui la région doit faire plus pour les lycées

  • Réduire le nombre d’élèves dans chaque classe par la rénovation et la construction de lycées, d’autant plus en cette période de crise sanitaire.
  • Avec la Carte Pass région, prendre en charge les équipements des élèves en lycées professionnels
  • gratuité des transports en commun lycéens
  • gratuité de la restauration scolaire (ce qui ne couterait que 0,5 % du budget)
  • organiser dans chaque lycée un point santé pour permettre l’accès à la contraception, la protection contre les violences familiales, la prévention et le traitement des addictions

Oui, la région doit faire plus pour la santé publique !

  • faire un bilan des politiques de réduction des moyens de l’hôpital public, un état des lieux des besoins de santé non couvert
  • négocier avec l’état un plan d’urgence de créations de lits d’hôpitaux, de maisons médicales et d’EHPAD dans tous les territoires
  • favoriser l’accès aux soins de tous avec des centres de santé publics dans les quartiers
  • réaliser une enquête épidémiologique de toute la population pour évaluer les besoins de santé mal couverts