Les lits d’hopitaux et le confinement… petite comparaison internationale… Enregistrer au format PDF

Novembre 2020

Quelques chiffres simples qui illustrent l’incapacité du gouvernement, comme de tous les gouvernements précédents, de gauche comme de droite, à sortir de la logique capitaliste dans la santé, un tableau très illustratif fourni par un organisme officiel, l’OCDE…

On nous répète depuis des années que les dépenses de santé sont trop élevées en France, qu’il faut les encadrer, contraindre les hôpitaux à maitriser leur dépenses dans un budget global…

Mais ce qui est frappant, c’est la comparaison en nombre de lits avec les autres pays…

nombre de lits hopitaux pour 1000 habitants par pays (2019) - PNG - 59.9 ko
nombre de lits hopitaux pour 1000 habitants par pays (2019)

Visiblement, la France est dans la moyenne et très loin du niveau de l’Allemagne, la Corée ou le Japon… en dessous même de la Russie… Si on regarde les lits en soins intensifs, ceux qui coutent le plus cher, c’est la même chose… [1]

nombre de lits en soins intensifs pour 100 000 habitants - JPEG - 352.5 ko
nombre de lits en soins intensifs pour 100 000 habitants

A l’évidence, la France n’a pas « trop » de lits d’hôpitaux, et pas trop de lits en soins intensifs, contrairement à ce qu’on nous répètent. Ce sont des données de différentes dates, mais de toute façon depuis, la Chine a continué à construire des lits, et la France a en fermé, comme tous les pays européens de l’OCDE… !

statista lits 2010-2017 OCDE - JPEG - 355.3 ko
statista lits 2010-2017 OCDE

Les lits et le confinement…

Cela montre aussi que la Chine a réussi à maitriser le virus sans avoir plus de moyens matériels que nous, mais sans doute en étant capable de les mobiliser tous… dans un contexte ou ses moyens sont en augmentation constante depuis des années…

En France, les lits créés en urgence au printemps, avaient tous été supprimés depuis, avant de devoir en recréer cet automne. Et à chaque fois, ce n’est pas un renforcement de notre système de santé pour qu’il soit plus robuste dans les crises, c’est un déplacement du problème puisqu’on transforme des lits d’autres services pour augmenter les lits de réanimation, au total, le nombre de lits d’hôpitaux continue à baisser.

Cela montre aussi qu’il ne suffit pas d’avoir beaucoup de lits de soins intensifs, ce qui est le cas des USA, pour vaincre ce virus, et qu’un confinement réellement efficace est indispensable ! Reste à savoir ce qu’est un confinement efficace, et peut-être faut-il demander humblement des conseils à la Chine ou le Vietnam… Peut-être aussi qu’avant le lit en soins intensifs, c’est la qualité et la densité du système de soins de proximité qui compte et que notre système libéral de « médecins de ville » est loin d’être le plus efficace…

[1au passage, les USA ont beaucoup de lits en soins intensifs, et peu de lits au total… peut-être parce-qu’ils sont plus rentables pour le marché privé ?

Documents à télécharger