LJCC : RENFORCER LA FOI DES JEUNES ET LUTTER POUR REALISER LE REVE CHINOIS Ma Jingpeng, secrétaire de la Ligue de la jeunesse du Bureau central des traductions.

, par  pamillet , popularité : 3%

Créée en 1922, la Ligue de la jeunesse communiste chinoise (LJCC) est une organisation sous la direction du Parti Communiste Chinois (PCC) qui compte environ 89 millions de membres à travers le pays. La tâche de la Ligue est de faire progresser avec discipline l’idéologie communiste parmi les jeunes de 14 à 28 ans. Elle est dirigée par un secrétaire général et possède un Comité central. Ses membres sont élus tous les 5 ans, à l’occasion de conférences nationales. Il existe aussi un comité des affaires générales dans chacune des 31 provinces. Le Quotidien de la Jeunesse de Chine est le journal officiel de la Ligue de la Jeunesse Communiste Chinoise depuis 1951. Il est distribué à quelque 500 000 exemplaires chaque jour (depuis 2000, il existe une version en ligne China Youth Online).

Selon les statuts du PCC, la Ligue de la jeunesse communiste est une organisation de masse de jeunes d’avant-garde, une école où les jeunes s’initient par la pratique au socialisme à la chinoise et au communisme. Elle est l’auxiliaire et le détachement de réserve du Parti. Son comité central est placé sous la direction du comité central du Parti. Ses organisations locales aux divers échelons sont placées sous la direction des comités du Parti aux échelons correspondants et, en même temps, de celle des organisations de la Ligue aux échelons supérieurs. Comme les autres organisations populaires, telles que le syndicat et la Fédération des femmes, la Ligue de la jeunesse communiste joue un rôle de trait d’union entre le Parti et les jeunes, et travaille à se faire l’interprète des aspirations de ces derniers ainsi qu’à prendre des initiatives pour la défense de leurs droits et intérêts légitimes.

En juin dernier, lors d’un entretien avec la nouvelle direction du comité central de la Ligue de la jeunesse communiste, le président chinois Xi Jinping a souligné que la LJCC doit aider les jeunes à renforcer leur foi dans le socialisme à la chinoise, les doter de théories scientifiques, leur donner des perspectives historiques exaltantes et renforcer leur attachement au PCC.

Le rapport du 18ème Congrès du PCC a indiqué que l’adhésion pleine et entière au marxisme et la foi dans l’issue victorieuse du socialisme et du communisme constituent l’âme politique des communistes et le ressort spirituel qui leur permettra de sortir vainqueurs des épreuves de tout genre. C’est pourquoi il importe pour le PCC de s’attacher à sa propre formation idéologique et théorique. Concrètement, il lui faut étudier le marxisme-léninisme, la pensée de Mao Zedong et le système théorique du socialisme à la chinoise.

La Chine a choisi la voie du socialisme, ainsi que la direction du PCC. Par conséquent, mener sur une grande échelle une éducation visant à doter les jeunes militants d’idéaux et de convictions fortes est le meilleur moyen de renforcer leur adhésion au marxisme et au socialisme à la chinoise.
Aujourd’hui, le monde où nous vivons se trouve dans une période de développement, de transformation et de réajustement. En raison de problèmes sociaux graves, des troubles ont éclaté, particulièrement au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, et certains gouvernements ont été renversés, ce qui donne matière à réflexion.

Les jeunes représentent l’espoir d’une nation et l’avenir d’un pays. Raffermir les convictions de la jeune génération est une question capitale pour le destin du pays et du Parti. C’est pourquoi le PCC demande à la LJCC de guider les jeunes au moyen du marxisme et surtout du socialisme à la chinoise, qui sont des théories scientifiques qui permettront de mener à la victoire la cause grandiose du communisme.

En raison de la transformation sociale et de l’application de la politique de réforme et d’ouverture, le pluralisme de la culture et des valeurs est devenu une particularité de la société chinoise. Cependant, le pluralisme ne signifie pas le choix arbitraire, encore moins la croyance en n’importe quoi. Les jeunes sont parmi les humains ceux qui sont le moins attachés au conservatisme. En tant qu’organisation populaire composée de jeunes prometteurs, la LJCC aide ses membres à faire des progrès sur les plans idéologique et politique, et pour cela les encourage à étudier le marxisme. Pour les jeunes d’aujourd’hui, avoir des convictions constitue non seulement un ressort spirituel qui leur permettra de surmonter toutes sortes de difficultés, mais aussi une source d’énergie les incitant à travailler d’arrache-pied pour le redressement de la nation. Dans cette nouvelle situation, la LJCC appelle les jeunes Chinois à comprendre correctement l’histoire et la situation réelle de la Chine, en adhérant corps et âme au marxisme. Comme M. Deng Xiaoping l’a dit :

Si nous n’avions pas agi en marxistes, si nous n’avions pas eu la ferme conviction que le marxisme est vrai ou que nous n’eussions pas su l’adapter aux conditions du pays pour tracer notre propre voie, la révolution chinoise n’aurait pas pu triompher, la Chine serait restée divisée et il lui aurait été impossible de conquérir son indépendance et de réaliser son unification. La foi en la vérité du marxisme a été la force motrice de la révolution chinoise.

Selon le rapport du XVIIIèmeCongrès du PCC, la réalisation du socialisme à la chinoise est une cause orientée vers l’avenir, elle appelle une lutte de générations successives de jeunes animés de nobles aspirations. C’est pourquoi le Parti doit prêter la plus grande attention aux jeunes, se soucier d’eux, témoigner une grande sollicitude à leur égard, prêter une oreille attentive à leurs aspirations, les encourager dans leur propre développement et les soutenir dans leurs efforts novateurs. De leur côté, les jeunes doivent répondre activement aux appels lancés par le Parti, se forger une juste conception de la vie, du monde et des valeurs, faire preuve d’un amour constant pour la Patrie, le Peuple et la Nation, et faire valoir leur dynamisme juvénile en s’engageant dans la noble cause du socialisme à la chinoise.

Depuis le XVIème Congrès national de la LJCC, celle-ci applique consciencieusement les décisions importantes prises par le Comité central du PCC. En s’adaptant au développement de notre époque et au changement de la jeune génération, la LJCC s’emploie activement, dans un esprit réaliste et entreprenant, à organiser, guider, et servir les jeunes, ainsi qu’à protéger leurs droits et intérêts légitimes.

Aujourd’hui, surtout après l’ouverture de son XVIIème Congrès national, en suivant les principes définis par le XVIIIème Congrès du PCC, la LJCC travaille d’arrache-pied à conduire tous les jeunes à réaliser le rêve chinois du renouveau de la Nation. Pour ce faire, la LJCC a pour tâche fondamentale de former la relève du socialisme. Elle s’applique à renforcer la force de cohésion de la jeunesse en lui inculquant des idéaux et des convictions, à augmenter sa propre capacité de travail en faveur des jeunes, à se doter d’un style de travail pragmatique et efficace, à lutter contre le formalisme, la bureaucratie, l’hédonisme et la gabegie. M. Xi Jinping, secrétaire général du Comité central du PCC, a demandé de son côté aux comités du Parti à tous les échelons de renforcer leur direction sur le travail de la Ligue de la Jeunesse, de créer un environnement et des conditions favorables aux organisations de la Ligue, et d’aider les cadres de celle-ci à adopter une juste conception du monde, du pouvoir et de la carrière.

En répondant résolument à l’appel du Parti, la LJCC, sur le thème « maintenir et de développer le socialisme à la chinoise », a lancé dans tout le pays une campagne dite « Mon rêve chinois », qui vise à consolider les convictions communes de la jeune génération, à unir les jeunes et à les diriger dans la participation au développement économique, politique, culturel, social et écologique de la Chine.

Sous la direction du PCC, en portant haut levé l’étendard du socialisme à la chinoise et en se guidant sur la théorie de Deng Xiaoping, la pensée importante de la « Triple Représentation » et le concept de développement scientifique, la LJCC mène sur une grande échelle une œuvre d’éducation sur le socialisme à la chinoise. En tenant compte de la réalité de la jeune génération, elle utilise des moyens et un langage facilement acceptés par les jeunes pour appliquer en profondeur les principes définis par le XVIIIème Congrès du PCC. A ce titre, elle organise régulièrement des activités comme « étudier l’histoire du Parti, savoir les connaissances sur le Parti et marcher en avant sous la direction du Parti », « J’avance avec ma patrie », fait progresser le projet de formation de jeunes marxistes et attache de l’importance aux nouveaux moyens de communication de masse tels que la Toile pour rendre plus efficace et dynamique son orientation idéologique (apprendre aux jeunes à agir selon les valeurs essentielles du socialisme, à se forger une juste conception de la vie et du monde, à mieux comprendre leurs responsabilités sociales...).

Pour mieux servir les jeunes et les sensibiliser à lutter pour la réalisation du « rêve chinois », la LJCC a lancé une série de projets pilotes visant à encourager les jeunes à faire des progrès dans leur carrière pour contribuer au développement de la société et du pays. En outre, elle veille à pousser en avant sa propre édification avec un esprit à la fois novateur et réformateur, en mettant l’accent sur ses organisations de base, surtout sur le renforcement de la capacité à étendre la couverture de ses activités au sein des établissements d’enseignement supérieur, des quartiers d’habitation, des petits bourgs et cantons, des entreprises non publiques, des organisations sociales, etc.
Le développement de la Ligue de la jeunesse fait partie de la cause du Parti. La réalisation du rêve chinois exige l’union et les efforts conjoints de l’ensemble de la nation chinoise et surtout des jeunes, l’avenir du pays, qui sont appelés à développer sans cesse leurs compétences et leur potentiel pour apporter une plus grande contribution à la réalisation du socialisme à la chinoise.

Je voudrais citer en guise de conclusion une parole de Pavel Korchagin, le héros du roman Comment l’acier fut trempé d’Alexandre Nikolaïevitch Ostrovski :

« Ce que l’homme possède de plus précieux, c’est la vie. Elle ne lui est donnée qu’une fois. Il faut donc la vivre de façon à ne pas avoir de remords pour le temps gaspillé, ni à rougir de honte pour l’oisiveté. Ainsi, avant de mourir, il peut en toute sérénité se dire : ’Toute ma vie et toutes mes forces, je les ai consacrées à l’œuvre sublime du monde, au progrès et à l’affranchissement de l’humanité tout entière !’ »

Annonces

Brèves Toutes les brèves

Navigation