Une soirée militante de quartier…

4 adhésions, 37 soutiens pour un député communiste…
Avril 2012

C’était une soirée où on se dit qu’un parti communiste est décidément possible et même facile à faire vivre et à renforcer… 8 militants communistes de Vénissieux dans le quartier Pyramide, aidé par 5 jeunes communistes, pour un porte à porte géant à quelques jours du premier tour des présidentielles. Ce seront plus de 100 personnes contactées et un échantillon populaire qui vaut bien tous les sondages !

Car ce qui ressort, c’est la presque unanimité dans l’espoir que Sarkozy va sauter et que le résultat du premier tour en sera la première étape, avec l’envie que ce soit une vraie claque, qu’il aille se cacher au Fouquet’s ou au grillon, peu importe, mais qu’on respire !

Il y a bien une part significative, de l’ordre de 10% des contacts qui ont abandonné tout espoir dans l’élection, et dans toute vie politique, de fait toute vie sociale en général. Depuis le tous pourris [1], jusqu’au plus difficile « je n’y crois plus du tout, à§a ne sert à rien », il y a toujours cette fracture sociale qui conduit à une cassure politique et nourrit le désespoir. Dans ce quartier, ce n’est cependant pas du tout dominant. Il est vrai que c’est un quartier où les communistes continuent à faire vivre une cellule, où l’amicale des locataires, et quelques militants enracinés continuent à faire vivre fête des voisins, repas collectifs…

Il y a aussi une part de vote Le Pen, avec quelques familles de Harkis enfermés dans une lecture traditionnelle de leur histoire, et aussi quelques réactions qui montrent la trace de la bataille de Le Pen « moi, j’ai choisi, il faut nettoyer la France.. » Ah bon, de quoi, des patrons ou des ouvriers ? … mais visiblement, pas la peine de perdre du temps…

Et dans la majorité des autres, ce qui est franchement la bonne surprise, c’est que l’idée de voter communiste est naturelle. Pour les présidentielles, nous rappelons le soutien du PCF à la candidature Front de Gauche, et il est clair que les résultats annoncés des sondages font du vote Mélenchon un vote qui semble utile pour virer Sarkozy. Peut-être que pour la première fois depuis 1981, le rapport de forces à gauche pourrait bouger dans cette élection. [2].

Mais quel que soit le score des présidentielles, tous ceux qui veulent virer Sarkozy ont une évidence, il faut un député communiste ! Ils connaissent Michèle Picard et sont très nombreux à signer l’appel à voter pour sa candidature. Ce seront 37 signatures qui s’ajouteront dans la soirée.

Et comme toutes les discussions finissent sur l’après élection, la nécessité de résistances, de mobilisations… la question du parti communiste est facile à poser. Pourquoi s’est-il affaibli ? est-il possible de reconstruire des cellules dans plus de quartiers, de les faire vivre mieux toute l’année, de mobiliser plus largement ? Ce seront ainsi 4 adhésions qui s’ajoutent et plusieurs contacts pris par les jeunes communistes.

Une soirée militante comme on en voudrait beaucoup plus… En tout cas, plusieurs sont planifiées jusqu’aux élections législatives, et l’ambiance ne pourra que progresser encore si la tout petit est rejeté ce dimanche !

[1de toute faà§on, tous les élus s’enrichissent ! ben voyons !

[2on ne saura jamais ce qui tient du candidat, des propositions face à la crise de la situation politique et de l’expérience de la gauche au gouvernement

Vos réactions

  • Roquet 21 avril 2012 09:09

    Voter communiste,oui, mais le pourra-t-on ? De ce que je vois en affiches ou professions de foi de candidats censés être communistes, rien n’y est indiqué d’autre que « candidat du Front de Gauche », pas candidat communiste ni candidat présenté par le PCF dans le cadre du Front de Gauche, et rien que le logo Front de Gauche, rien d’autre. Est-ce la règle ? Et si c’est la règle, par quel miracle un candidat Front de Gauche, une fois élu, pourrait-il se transformer en député communiste ? Dès lors il n’y aurait donc PAS DE DEPUTE COMMUNISTE dans la prochaine assemblée, pas de groupe communiste, pas d’existence parlementaire du communisme, autrement dit la liquidation en voie finale. Pouvez-vous m’éclairer sur cette question ? Roquet

    • Une soirée militante de quartier… 21 avril 2012 09:56, par pam

      tu as raison de poser la question. Michèle Picard est candidate pour une gauche populaire de combat présentée par le parti communiste et le front de gauche. Mais il est vrai que peu de candidats du PCF se présentent comme candidat communiste. Paul Barbazange avait au début de sa campagne fait une affiche avec le logo PCF en gros et le logo FdG ensuite… Ce n’est certes pas le cas général, et la pression médiatique pour le Front de Gauche a visiblement écarté de plus en plus le parti communiste du devant de la scène… même si dans quelques circonscriptions, des sections du parti présenteront des candidats PCF parfois contre l’accord national du FdG. L’Huma ne parle plus que de la gauche en général et du Front de Gauche en particulier, la stratégie « PGE » est devenue dominante et Pierre Laurent devient de plus en plus président du parti de gauche… européen avant de l’être du nouveau parti de gauche Franà§ais ?

      Que se passera-t-il après les présidentielles ? Certains députés communistes demanderont-il que le nom du groupe parlementaire fasse référence au PCF, sachant que ce n’est déjà plus le cas depuis 3 ans… ? L’accord PCF PG sera-t-il respecté ? Le FdG deviendra-t-il un parti politique comme le réclame de plus en plus de ses soutiens ? A vrai dire, nous n’en savons rien, mais pour ce qui nous concerne où nous sommes, nous essayons d’être cohérent et rassembleur des communistes, tout en étant surtout utile au rassemblement populaire…

      Tout s’accélérera sans doute entre présidentielles et prochain congrès du PCF après les assises du Front de Gauche… Mais tout sera surtout accéléré par la crise et la guerre sociale menée par l’UE du capital…