Vénissieux : une cellule de veille pour repérer les personnes âgées isolées.

26 avril

A Vénissieux, nous avons toujours été précurseur dans nos politiques publiques. Dans notre plan de mandat 2020-2026, nous souhaitons continuer le travail engagé concernant la lutte contre l’isolement des personnes âgées et notamment ceux qui échappent aux prises en charge des acteurs sociaux. L’actualité aujourd’hui confirme que nous avions vu juste.

Cet engagement est mise en œuvre avec la mise en place d’une cellule de veille. Il s’agit d’un dispositif qui permettra à nos partenaires de nous signaler des situations de personnes isolées qu’ils auraient repérés afin d’assurer un suivi ponctuel ou pérenne et ainsi orienter ces personnes vers des dispositifs qu’ils soient institutionnels ou associatifs.

Le 19 avril a eu lieu la 1re réunion de cette cellule de veille en présence de Véronique Callut, adjointe à la santé et Patricia Ouvrard, Adjointe aux conseils de quartiers, sans oublier les partenaires, tels que les Centres sociaux, la MDM, la CPTS, les Petits Frères des pauvres et l’Office Municipal des Retraités.

Ceci a été l’occasion de rappeler, entre autre, toute la politique volontariste de notre ville à destination du 3e âge par le biais de son CCAS, des services de maintien à domicile, des résidences autonomies, des foyers soleils, des deux accueils de jour et enfin de la cellule de veille que nous avons activée dès le début du 1er confinement.

Nos services publics ont été mis en première ligne durant cette crise sanitaire qui a également montré leur réactivité. Nos administrés ont pu mesurer leurs efficiences et combien ils sont essentiels pour tout un chacun….

Avec cette crise qui perdure, nous avons décidé de recruter 2 services civiques ayant pour missions de rendre des visites de courtoisie aux personnes âgées repérées comme isolées lors du déclenchement de la cellule d’appel.

De plus nous travaillons à l’élaboration d’un guide du 3e âge qui sera largement diffusé sur le territoire Vénissian.

C’est donc un travail partenarial qui se met en place au service de nos concitoyens. Le pôle 3e âge aura un rôle déterminant. Nous ferons connaitre tous les dispositifs existants sur le territoire. Nous aurons pour missions d’aider, accompagner, orienter nos administrés pour leur permettre de « bien vieillir », dans la dignité, de s’épanouir et de ne plus vivre dans la solitude. A titre d’exemple, nous avons une convention avec l’OMR qui propose de multiples activités : culturelles, sportives ou festives.

Les centres sociaux proposent également de nombreuses activités, tout comme les petits frères des pauvres. Une première réunion d’échange de retour de terrains respectifs nous permettra d’être le plus réactif possible en redynamisant le lien social et en créant des liens/des passerelles entre les différents acteurs.

Le lien social a été bien mis à mal durant toute cette période de pandémie que nous traversons depuis l’an dernier. Cette crise sanitaire a eu de nombreuses conséquences : sociales, économiques, et psychologiques.

La société a eu tendance à opposer les jeunes aux moins jeunes. Nous avons beaucoup à reconstruire, aux côtés de notre majorité et des partenaires. Nous mettrons toutes nos énergies à redonner du sens au lien social et surtout veiller à ce que personne ne soit laissé sur le bord du chemin.

Saliha PRUDHOMME LATOUR, Véronique CALLUT,