Jean, Abdelhak, Blandine de retour de Palestine

, par  Blandine Chagnard , popularité : 7%

Nous sommes allés en Palestine du 6 au 12 septembre 2011 pour l’association Jénine Vénissieux.

Jean, Abdelhak, Blandine de retour de Palestine
Nous sommes allés en Palestine du 6 au 12 septembre 2011 pour l’association Jénine Vénissieux.

L’association Jénine-Vénissieux a pour but la solidarité avec la Palestine et plus particulièrement avec le camp de réfugiés de la ville de Jénine. Depuis sa création, en 2002, nous avons permis chaque année l’opération chirurgicale d’un enfant blessé et nous avons mené d’autres actions collectives comme la fourniture de cartables aux écoliers, une aide en matériel pour le centre de ressources pédagogiques du camp de Jénine qui fonctionne en coopération avec les écoles du camp.
Nous avons pu rencontrer les enfants que nous avions pu soigner, nous avons visité l’école que nous avions fournie en cartable. Nous avons été reçus par des officiels : le maire de Jénine, le député, le préfet du Département, L’OLP à Ramallah, le responsable national du PPP, les responsables syndicaux, mais aussi nous avons visité les familles du camp de Jénine.

Les missions de solidarité pour lesquelles nous étions partis ont été pleinement réussies :
98 enfants ont bénéficié de consultations ophtalmologiques. 67 ont eu des lunettes adaptées à leur vue. Ce nombre a surpris le médecin palestinien qui s’est chargé de l’opération.
Nous avons assuré la présence d’un professeur de musique hors temps scolaire pour l’année scolaire 2011-2012.
Nous avons acheté du matériel pour mettre en place une salle de projection cinématographique s’inscrivant dans le projet du centre de ressources.

Nous avons aussi pu rencontrer des élus et des responsables d’institutions locales et nationales qui nous ont parlé des problèmes de la Palestine.

Lors des visites des enfants que nous avions aidés à être soignés nous avons constatés que la réussite au niveau des soins concernant leurs blessures physiques est évidente, mais ces enfants restent profondément marqués psychologiquement par ce qu’ils ont subi. Sur place, nous avons pu prendre les premiers contacts pour mettre sur pied un suivi psychologique qui doit les aider à se reconstruire.

Durant cette mission, Il y a eu de vrai moment d’émotions face au mur, beaucoup de ressenti aussi en observant le pillage de l’eau par les colons, mal à l’aise en apercevant les colonies qui se barricadent, nous avons aussi pratiqués les chek-point avec leurs si jeunes soldats le doigt sur la gâchette.

Ce qui a été le plus choquant et le plus révoltant pour nous, c’est ce mur, énorme barrière de béton surmontée de barbelés, garnie de caméras, qui coupe un pays en deux, qui isole certaines villes et régions.

A cela se rajoutent d’autres problèmes tout aussi important et indigne
celui de l’eau,
des colonies,
des chek-points,
de Jérusalem, ville interdite aux Palestiniens dans sa partie ouest.

Au cours de notre visite, nous avons pu constater que la situation du peuple palestinien reste précaire, difficile, tendue. Mais ce peuple ne nourrit aucun sentiment de haine et aspire à vivre dans la paix et la dignité retrouvée.

Voilà un rapide aperçu, Nous avons quelques photos sur l’eau, le mur et les barbelés et bien sur les enfants de l’école avec l’opération lunettes et nos rencontres.

L’association Jénine Vénissieux va organiser des rencontres publiques à Vénissieux au moulin à vent et à la maison de quartier darnaise, ouvert à tous et surtout à ceux qui nous soutiennent depuis toutes ces années, et qui permettent que cette solidarité soit effective.

Jénine Vénissieux
8 boulevard Laurent Gerin
69200 Vénissieux
Jeninevenissieux69@orange.fr

Annonces

Brèves Toutes les brèves

Navigation