La Sécurité sociale !

Face aux assurances privées !
Septembre 2006

Site Internet : www.seyne.pcf.fr Adresse Internet : laseynepcf chez aliceadsl.fr

A la Seyne sur mer, lundi 18 septembre 2006,

Sécurité sociale Face aux assurances privées !….

°Au sein de la sécurité sociale, l’assurance maladie est en train de devenir la « vache à lait  » du système libéral.

°A l’origine, nous assistons à une forte explosion des primes d’assurances des chirurgiens, anesthésistes et obstétriciens du privé.

°Depuis juillet 2006, plus rien ne va entre l’union des chirurgiens de France, le syndicat national des chirurgiens, le gouvernement et les compagnies d’assurances privées…

°Les organismes assureurs revendiquent l’accès aux données médicales et les responsabilités de gestion de certains risques.

°Pour les compagnies, leurs augmentations excessives sont justifiées par l’augmentation du coût des sinistres encourus et après un contexte juridique qu’elles estiment défavorable.

°Ces dernières jugent que les accords négociés pendant l’été 2004 prévoyant des revalorisations de l’ordre de 25 % n’ont pas été appliqués.

°Pour Frederik VAN ROCKEGHERM, directeur de l’assurance maladie, la hausse avait été intégralement accordée aux praticiens de secteur 1. Le secteur 2 n’a pas bénéficié de celle-ci en raison du coût que représente une telle opération.

°Dans l’espoir de faire cesser ce conflit, le ministre de la Santé Xavier BERTRAND vient de proposer de mettre la sécurité sociale à contribution sous forme de paiement des deux tiers du prix des contrats d’assurances.

Ce dispositif coûterait la bagatelle de 20 millions d’euros à l’assurance maladie. Pour l’heure, le conseil de la caisse nationale maladie se refuse à toute discussion…

°Aujourd’hui, le gouvernement se met au service des assurances privées et de leurs actionnaires. Pour la CGT, ce n’est pas à la sécurité sociale de subir les conséquences des tarifs assurances privées.

°Toutes ces mesures modifient les principes fondamentaux de la sécurité sociale portant en germe la destruction de la sécurité sociale et le transfert des prestations au marché privé…

°En France comme en Allemagne la réforme de l’assurance maladie suscite beaucoup d’inquiétudes.

Les assurés sociaux seront 10 fois plus mis à contribution dans un avenir proche alors que les entreprises bénéficient de 20 milliards d’euros d’exonérations de cotisations patronales.

°La tendance vers une santé plus chère avec des garanties de soins réduites va aller en s’accentuant. La consultation des généralistes vient de passer à 21 euros, le forfait hospitalier passera à 16 euros en 2007…

°Les solutions préconisées par la droite, la social démocratie et le patronat en France et en Europe ne visent qu’à livrer la protection sociale aux assurances privées.

°Si personne ne parle ouvertement de privatiser l’assurance maladie, tout est fait pour en préparer le terrain et les opinions publiques.

°Dans cet esprit, les nouvelles conventions médicales ou dentaires aggravent le principe d’une médecine à plusieurs vitesses, aux dépens des patients…

°Le Parti Communiste Franà§ais considère que notre peuple a besoin d’un débat où les enjeux sont énoncés clairement.

°Le modèle franà§ais de la sécurité sociale est basé sur la justice et la solidarité !

°Dans le social, la protection sociale, les services publics, les garanties collectives en sont les axes essentiels !

Arrêtons de les casser !

Donnons-leur les moyens de se développer !

Pour une véritable réforme alternative de la protection sociale, il faut nous rassembler et l’ensemble des forces de gauche est devant cette énorme responsabilité…

Soyons à la hauteur de ces défis sociétaux et au service de notre peuple…

« C’est en donnant à ceux qui cherchent et souffrent, à ceux qui s’inquiètent et dont le cœur s’affiche, que l’Homme prendra vraiment conscience de soi !  » Jean JAURES

« Le commerce est une guerre d’argent  » COLBERT

La section PCF de la Seyne sur mer et St Mandrier