participation algérienne au défilé militaire du 14 juillet à Paris

une caution aux ingérences de l’impérialisme franà§ais dans le monde

Une déclaration du Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme
Juillet 2014

Dans une déclaration consacrée la participation algérienne au défilé du 14 juillet à Paris, le Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme indique ce quit suit :

La participation algérienne au défilé militaire du 14 juillet à Paris est une caution aux ingérences de l’impérialisme franà§ais dans le monde, déclare le PADS

Le ministre algérien des Affaires étrangères vient d’annoncer que le gouvernement a accepté qu’une délégation représentera l’Algérie au défilé militaire du 14 juillet à Paris à l’invitation des autorités franà§aises dans le cadre de la commémoration du centième anniversaire du déclenchement de la Première guerre mondiale. Il a prétendu que cette participation exprimera l’hommage rendu aux combattants algériens pour leur contribution à la cause de la Liberté des peuples.

Les communistes algériens réprouvent totalement à cette décision et sa justification en des termes qui déforment l’histoire de faà§on inacceptable.

La Première Guerre mondiale n’était pas une guerre de libération, ni les autres guerres déclenchées par les puissances capitalistes. C’était une guerre impérialiste pour le repartage des colonies, des zones d’influence, des marchés, des réservoirs de main d’œuvre, des sources de matières premières et d’énergie, entre les capitalistes franà§ais, anglais, allemands, russes, américains. Des dizaines de millions de travailleurs sont morts, jetés les uns contre les autres dans une boucherie effroyable, pour étendre les conquêtes territoriales et grossir les profits de leurs exploiteurs. Les Algériens, opprimés, méprisés et privés des droits les plus élémentaires par les colonialistes franà§ais ne sont pas partis se battre en France de leur propre gré. Ils avaient été enrôlés de force, et envoyés en premières lignes sur les fronts les plus meurtriers des champs de bataille, pour assouvir la soif de domination des impérialistes.

Le défilé militaire du 14 juillet n’a aucun lien avec la célébration de la révolution démocratique bourgeoise franà§aise de 1789. La bourgeoisie franà§aise exploite la commémoration de cet événement historique pour exhiber sa puissance guerrière, manifester sa capacité à envahir toute nation qui contrarie sa soif de profits. L’armée franà§aise est l’instrument militaire de sauvegarde de la domination de la bourgeoisie franà§aise dans le monde et en France même.

La décision d’envoyer des militaires ou des civils algériens parader aux côtés des militaires franà§ais est une caution ouverte aux ingérences de l’impérialisme franà§ais dans le monde. C’est un soutien objectif à la destruction de la Libye, à l’invasion du Mali, de la république centrafricaine, au coup de force en Côte d’Ivoire, aux intimidations contre la Syrie, au jeu dangereux en Ukraine et sur les frontières de la Russie, etc.

Cette décision exprime clairement la tendance du régime algérien, en tant qu’appareil de domination des classes exploiteuses et parasitaires, à renforcer de plus en plus ses liens avec l’impérialisme en vue de sauvegarder les intérêts de ces classes, à apporter sa contribution à la défense de l’ordre impérialiste mondial. Elle ne fera qu’encourager les impérialistes à accroître leurs pressions sur l’Algérie pour pousser le pouvoir à brader les richesses du pays, à démanteler ses barrières protectrices, à poursuivre l’œuvre de démolition de la souveraineté nationale entamée par la signature de l’accord d’association avec l’Union européenne, à continuer à encercler l’Algérie pour la faire éclater.

Le Parti Algérien pour la Démocratie et le Socialisme, parti des communistes algériens, condamne la décision des autorités algériennes de participer à ce défilé. La position des communistes n’est pas une marque d’hostilité au peuple et aux travailleurs franà§ais. Des liens d’amitié véritable se sont noués entre les deux peuples durant la lutte contre le colonialisme. Après l’indépendance, des milliers de progressistes franà§ais avaient apporté leur concours à l’œuvre d’édification nationale.

Ces liens continueront à se renforcer dans les luttes pour combattre les ingérences impérialistes, préparer la révolution socialiste, abattre la domination de la bourgeoisie, instaurer un monde de paix et d’entraide mutuellement bénéfique à tous les peuples de la planète.

Documents à télécharger