Métropole

Un article de professionnels de l’automobile qui confirme les inquiétudes sur la mise en œuvre des ZFE, encore plus à Lyon puisque le projet va plus loin que la loi en interdisant les Crit’Air 2 à terme. Or sans tenir compte des Crit’Air2, les données du marché de l’automobile montrent que pour atteindre les objectifs des ZFE, ’il faudrait une relance spectaculaire de la production automobile même avec 50% des automobilistes qui trouvent une alternative à la voiture, chiffre qui correspond aux enquêtes de comportement conduites par la métropole.

Et sur ce marché de l’automobile, les inégalités sociales pèsent lourdement, car la moitié des propriétaires de véhicules avec des revenus inférieurs aux revenus médians n’achèteront pas de véhicules neufs, mais des occasions, donc en resteront aux thermiques.

Au-delà de la loi ZFE et de sa mise en œuvre, aucun gouvernement n’a vraiment dit comment l’industrie et le marché de l’automobile pouvaient évoluer assez vite pour permettre la mise en œuvre de ces ZFE… Ni d’ailleurs quels financement des transports en commun il faudrait mobiliser pour doubler voir tripler leur part modale dans la réponse aux besoins de mobilité.

De telles études sont indispensables et urgentes !

21 interventions en tout pour une séance de conseil de deux journées, le groupe communiste a été très actif pour le conseil métropolitain de décembre. De l’hommage à François Pietka, élue communiste de Bron décédée, à la réaction vive de Marie-Christine Burricand sur le droit des femmes au libre choix de leur contraception, l’émotion et l’engagement de nos élus ont marqués ce conseil.

La zone de faible émission décidée par le précédent conseil de métropole est en place dans le périmètre du périphérique et sa phase 2 entre en vigueur en janvier 2021, interdisant l’entrée dans cette zone aux véhicules utilitaires classée Crit’Air 3.

L’annonce par le président de la métropole d’une extension de cette ZFE conduit à un débat public qui pour les élus communistes, laisse le plus souvent de coté deux questions essentielles. Cette ZFE a-t-elle un impact sur la qualité de l’air, et quelles sont ses conséquences sociales et économiques ?

Le prochain Conseil Métropolitain se tiendra le 23 avril par visio-conférence ; Les élus vénissians seront présents pour défendre les habitants et demander plus de justice sociale et de protection pour les quartiers populaires.