5,000 militants de la paix juifs et arabes se sont rassemblés à Jérusalem Est contre les colons

, par  pamillet , popularité : 6%

From Communist Party of Israel

Environ 5,000 militants de la paix juifs et arabes se sont rassemblés ce soir (samedi, le 6 mars), avec parmi eux plusieurs membres du Hadash (le Front Démocratique pour la Paix et l’Égalité – le Parti communiste d’Israël) dans le Scheik palestinien Jarrah le voisinage à Jérusalem Est pour protester contre l’implantation des Juifs dans le secteur et l’évacuation de familles arabes de leurs maisons.

Les protestataires se sont réunis sur un terrain de football dans le voisinage en agitant des drapeaux israéliens et palestiniens avant de marcher vers le Tombeau de Simon Juste. Dans le rassemblement, un membre du Parti communiste d’Israël, MK Dov Khenin a déclaré que « n’importe quel accord politique exigera la division de Jérusalem et que ces implantations sont destinées à empêcher à la paix . » Les protestataires brandissaient des bannières Rouges et des drapeaux palestiniens et ils chantaient « Stop à la destruction de maisons » et « Il n’y a aucune sainteté dans une ville occupée. » Des Milliers de militants de la paix juifs et arabes se sont rassemblés la nuit venue au Scheik Jarrah

Pendant les derniers six mois passés, un groupe de militants de la paix israéliens a manifesté chaque vendredi dans le voisinage de Jérusalem Est, en protestant contre l’occupation de maisons palestiniennes par des colons.

La semaine dernière, les manifestants ont demandé à la police de Jérusalem la permission de tenir un grand rassemblement dans la rue menant à une maison occupée, pour protester contre les colons et monter un spectacle avec les résidants palestiniens du voisinage. Plusieurs familles palestiniennes de Scheik Jarrah ont été expulsées dans des derniers mois au profit des colons israéliens. Les expulsions ont provoqué des manifestations qui ont été réprimées par la police qui a arrêté des douzaines de militants de la paix israéliens.

La police a refusé d’autoriser le rassemblement et a au lieu de cela a autorisé une réunion beaucoup plus petitesur un terrain de football à 300 mètres de la maison. Les manifestants ont dit que le terrain était entouré par un mur, on ne peut rien voir de l’extérieur et il est entièrement isolé de la zone proche de la maison en litige, qui est le centre principal de la protestation.

Les juges de Cour suprême ont été trés critiques de la décision de police de Jérusalem de cette semaine pour avoir refusé la demande des manifestants. « La police s’arroge le droit d’agir comme 30 ans en arrière » a dit le President de la Cour suprême Dorit Beinisch durant les délibérations.

traduction danielle bleitrach pour changement de société

5,000 Jewish and Arab peace activists rallied East Jerusalem against settlers

Some 5,000 Jewish and Arab peace activists rallied tonight (Saturday, March 6), among them several members of Hadash (the Democratic Front for Peace and Equality – Communist Party of Israel) in the Palestinian Sheikh Jarrah neighborhood in East Jerusalem in order to protest against the settlement of Jews in the area and the evacuation of Arab families from their homes.

The protestors gathered in a soccer field in the neighborhood and waved Israeli and Palestinian flags before marching towards the Tomb of Simon the Just. A leading Communist Party of Israel member, MK Dov Khenin noted that « any political agreement will require Jerusalem’s division and these settlements are aimed at preventing peace. » Protesters carried Red banners and Palestinian flags and chanted « Stop the destruction of homes » and « There is no sanctity in an occupied city. » Thousands of Jewish and Arab peace activists rallied tonight at Sheikh Jarrah
For the past six months, a group of Israeli peace activists have demonstrated every Friday in the East Jerusalem neighborhood, protesting the takeover of Palestinian homes by settlers.

Last week, the demonstrators asked Jerusalem police for permission to hold a large rally in the street leading to a contested house, to protest against the settlers and show solidarity with the Palestinian residents of the neighborhood. Several Palestinian families of Sheikh Jarrah have been expelled in recent months in favour of Israeli settlers. The evictions led to demonstrations that were put down by the police who arrested dozens of Israeli peace activists.

The police refused to authorize the rally and instead approved a much smaller gathering at a soccer field situated 300 meters from the home. The demonstrators said that the field is surrounded by a wall, it cannot be seen from the outside and is entirely cut off from the area near the contested home, which is the main focus of the protest.

Supreme Court justices were highly critical of the Jerusalem police decision this week after they refused the request by demonstrators. « The police are taking the right to demonstrate 30 years backward, » Supreme Court President Dorit Beinisch said during deliberations.

Voir en ligne : source sur le blog changement de société

Annonces

Brèves Toutes les brèves

Navigation