Arrêtez le massacre, Levez le blocus de Gaza ! Rassemblement 23 Juillet (18h Terreaux), Manifestation 26 Juillet (15h Bellecour)

, par  communistes , popularité : 4%

Les communistes de Vénissieux poursuivent leur effort de mobilisation pour que le refus du massacre s’exprime avec force. Le gouvernement s’est retrouvé en échec dans sa tentative d’interdictions/provocations, notamment grâce à la force, la détermination et le sérieux des manifestations Lyonnaises. Nous devons continuer jusqu’à faire reculer Hollande/Valls sur leur politique atlantiste et militariste, pour la Palestine en urgence, mais aussi sur tous les "théâtres d’intervention extérieurs" de la France.

’Stop au massacre à Gaza, stop à la politique des bombes, Stop à l’impérialisme ! }

Hier était la journée la plus meurtrière depuis l’offensive israélienne, elle a pourtant été dépassée aujourd’hui dans l’horreur !

Le quartier de Chijaya à l’Est de la ville de Gaza a été détruit totalement par l’armée israélienne.

100 morts dont 30 femmes et 40 enfants, et 300 blessés dans ce quartier très peuplé.

Avec la caution de notre gouvernement, de l’Europe, des États Unis bien entendu, et aussi du Général Al-Sissi, l’armée israélienne massacre en toute impunité une population coincée sur son étroite bande de terre par un blocus. Où fuir ? où se réfugier pour cette population composée de plus de 70 % de ... réfugiés de 1948 et 1967 ?

Des morts, hommes, femmes enfants ; les images sont insoutenables, mais aussi pensons aux blessés alors que tous les passages sont fermés, les hôpitaux bombardés, l’électricité coupée.

Blocus, punition collective, bombardement de populations civiles : autant de crimes de guerre !
- Où sont les voix humanistes en France ?
- Le droit international, né de la dernière guerre mondiale n’est-il un chiffon de papier ? Ne doit-il protéger que certains pays alliés ?
- Les droits humains ne s’appliquent-ils qu’à certains peuples ?
- Les 130 enfants palestiniens tués, ne sont-ils que des dommages collatéraux ?

Nous avons cherché vainement un communiqué de notre ministère des affaires étrangères condamnant le terrible massacre du quartier de Shujaiyya. Pas un mot. Les actes par contre en France sont pour interdire pour la première fois des manifestations de soutien au Peuple Palestinien !

Comme partout en France, les lyonnais se sont massivement mobilisés, le 12, le 16 , le 19 juillet pour dire leur indignation. Ces personnes et elles seules, représentent les "valeurs humanistes de la France".

Nous les appelons de nouveau à participer au :

Rassemblement

Place des Terreaux à LYON

Mercredi 23 juillet 2014 à 18h

Nous n’en finissons pas de décompter les morts, de voir des photos qui tirent les larmes. Jour après jour, toujours répétées, ces décomptes macabres et ces images d’horreur ne cessent de nous hanter.

Nous vivons des moments dont l’Histoire se souviendra. Elle saura juger ces crimes de guerre, ces crimes contre l’humanité. Nos enfants nous demanderons comment nous avons pu laisser faire cela.

"Dans ce contexte, l’attitude de l’Union européenne, et de la France en particulier, est révélatrice de ce qu’il faut bien finir par appeler par son nom : un soutien à peine mesuré aux autorités israéliennes. Et cela va jusqu’aux symboles : que le président de la République assure Benjamin Netanyahou de la solidarité de la France face à une violence aveugle, on le comprend. Qu’il n’ait pas eu le même souci face aux victimes palestiniennes en dit long sur l’inconscient qui affleure. Décidément, pour certains Européens, au nom d’une histoire dont ils se sentent plus ou moins coupables, la vie d’un arabe ne vaudra jamais la vie d’un juif."

écrit Michel Tubiana, Président d’honneur de la ligue des droits de l’homme, et il poursuit :

" L’Union européenne a pourtant les moyens de faire valoir une autre politique : 32 % et 34 % des exportations et importations israéliennes, ceci donne une puissance certaine pour se faire entendre des autorités de ce pays qui n’ont jamais réagi qu’au rapport de force "

Nous souscrivons à ses dernières paroles, et nous manifesteront pour qu’elles soient entendues : Le boycott militaire, économique ; la suspension de l’accord privilégié d’association [1] entre l’Europe et cet État criminel : voila ce qui peut sauver la vie des enfants de Gaza !

Manifestation

Place Bellecour à LYON

Samedi 26 juillet 2014 à 15h

Nous exigerons :

- L’arrêt immédiat des bombardements sur Gaza (air et mer) et de l’agression terrestre
- La levée du blocus illégal et criminel sur Gaza
- La fin de l’agression israélienne en Cisjordanie et à Jérusalem
- La libération de tous les prisonniers politiques palestiniens

Toutes les sanctions prévues par le droit international doivent s’appliquer à Israël et tous les droits nationaux du peuple palestinien doivent être respectés !

Voir en ligne : suivre sur le site du collectif 69

Annonces

Brèves Toutes les brèves

Navigation