Au-delà de la colère, de l’écoeurement, ce qui menace l’ensemble de l’humanité et qui doit être combattu

, par  Danielle Bleitrach , popularité : 5%

Après ce double exploit, le massacre à Gaza pendant qu’on fait la fête devant l’ambassade des Etats-Unis,il ne reste plus à Israël qu’à devenir un Etat, une nouvelle étoile des USA, et alors ce sera plus clair et plus avantageux pour eux puisque personne ne proposera le boycott.quoiqu’ils fasse, quel que soit le sang répandu.. Israël agit ainsi parce qu’il fait partie des USA., c’est -à-dire du bras armée du capitalisme à l’échelle de la planète, celui qui se présente comme « la communauté internationale » et qui n’est que la communauté des exploiteurs et des oppresseurs sur les exploités et les opprimés. Ceux qui partout font se dresser des peuples de plus en plus faméliques les uns contre les autres et produisent le désespoir de celui qui n’a plus rien à perdre.

Les pays arabes, gorgés de pétro-dollars, déjà à l’oeuvre en Libye, en Syrie, au Yémen, bailleurs de fond des terroristes partout, vont-ils clairement manifester leur accord avec n’importe quel massacre, les saoudiens , l’Egypte aider au blocus de Gaza, les choses seront plus claires entre cette fraternité, cette « communauté internationale », qui partout révèle son visage du Moyen Orient au Pacifique, de l’Ukraine à l’Asie centrale, en passant par l’Amérique latine.

La France et tous les autres pays, qui sont prêts à violer la souveraineté des nations sous des prétextes fabriqués, appellent cette fois à la modération.comme pour bien marquer à quel point leur vassalité n’a pas de limite, ils disent en fait : » Assassinez , torturez à Guantánamo et dans les prisons sous louées partout y compris en Europe, mais faites le discrètement, nous sommes avec vous vous le savez bien ! ».

Que l’on ne nous raconte pas d’histoire ! C’était une pure provocation de célébrer les 70 ans d’Israël en mettant le feu aux poudres en reconnaissant Israël comme la capitale de Jérusalem. Quant au massacre : que l’on ne nous dise pas qu’il fallait protéger les frontières d’une foule de terroristes potentiels, cette situation ne s’est pas créée en un jour et depuis des années, le Hamas a été l’allié de fait de l’extrême-droite israélienne qui n’a pas voulu faire la paix. Résultat aujourd’hui ce ne sont plus des dirigeants palestiniens déconsidérés qui se pressent, mais un peuple désespéré qui n’a plus rien à perdre. Un gouvernement corrompu, dénoncé pour ses prévarications, par le peuple israélien lui-même, a choisi la fuite en avant jusqu’à cet affrontement abominable. Le pire est sans doute qu’il se soit trouvé des pseudos défenseurs des juifs, toujours prêts à en faire une secte réactionnaire, pour appuyer ce chemin là contre ceux qui voulaient la paix, pour ignorer la chance que représentaient les arabes israéliens. Non ! Ce qui s’est passé est un choix. Le choix de ceux qui envisagent de soumettre toute la région à une explosion voulue par les Etats-Unis, le choix de ceux qui depuis toujours font de ce pays une horreur pour le reste de la planète et un danger pour l’humanité.Ils ont accepté d’être cette menace constante, alliés de fait aux pires régimes conservateurs, qui partout réalise, à l’instar des terroristes dits islamistes, les vœux des oppresseurs et de leur maître états-unien. Ces dirigeants bellicistes ont utilisé jusqu’à l’indécence les martyres de l’extermination nazie pour leurs mauvaises œuvres,  ils conduisent Israël à sa perte. Est-ce qu’il est encore temps de le réaliser, et de changer d’orientation pour les Israéliens, je l’ignore comme j’ignore la capacité des français à présenter une alternative à leur propre dirigeants qui ont choisi la même vassalité..

Demain, les mêmes complices porteront le feu et la haine en Corée ou en Amérique latine où déjà les victimes se multiplient , il appuieront toutes les guerres civiles contre les gouvernements rebelles, après que des médias aux ordres nous aient fait croire qu’il faut vaincre le nouvel ennemi du genre humain pour mieux taire la réalité de cette oppression mondialisée. Derrière les interventions israéliennes, il y a l’embrasement de l’Iran, , comme la récente intervention en Syrie, tenter de couper la route du pétrole à la Chine.

Il faut que ceux qui se battent pour les droits du peuple palestinien prenne conscience de la globalité du champ et qui est l’ennemi parce qu’autrement la propagande et l’extrême-droite les isoleront, les antisémites de toujours comme aujourd’hui en feront le lieu de leur obsessions, ils donneront crédit à l’idée que les Palestiniens sont des terroristes, briseront autour d’eux tout rassemblement potentiel.. La social démocratie en fera ses bonnes œuvres et, comme Bernard hamon aujourd’hui appelleront à la reconnaissance de l’Etat palestinien après avoir soutenu l’intervention en Syrie, ils continuera à soutenir les Etats-Unis et leur entreprise. Il n’y aura pas de paix sans prise de conscience de ce qu’il faut vaincre et cela ne signifiera pas que l’on s’oppose pas à chaque mauvais coups mais simplement que chaque manifestation aura un contenu politique, véritablement anti-impérialiste. Seuls les communistes sont aptes à donner ce contenu qui rassemble.

Oui, ici, comme ailleurs, nous avons à vaincre une situation contre-révolutionnaire qui s’est créée à la chute de l’URSS . Les peuples toujours plus opprimés, tandis que se multiplient les conflits impérialistes, les dévoiements fascistes. Il nous faut reconstruire le camp des exploiteurs et celui des exploités.Parce qu’autrement toute solution de paix dans la justice deviendront de plus en plus impossibles. . Déjà, ceux qui depuis toujours luttent pour la coexistence de deux Etats viables , pour le respect des résolutions de l’ONU, ont peu à peu été condamnée au silence par la fascisation des mentalités et la haine entretenue.

Mais le fond s’est révélé dans cette parade , ces rues pavoisées de drapeaux israéliens et États-uniens mêlés tandis que les damnés de la terre en guenille se faisait massacrer, rejouant la scène de David le petit berger avec son lance pierre contre Goliath, le géant.

Ils ont tenté d’utiliser le martyre juif, le déshonorer en devenant des bourreaux et ils ont reçu la caution de ceux qui se sont présentés comme les représentants de ce peuple qui a tant souffert et qui partagent la responsabilité de ce qui est advenu et de ce qui adviendra.

Ceux qui comme moi et d’autres, refusons l’antisémitisme, et dénonçons l’impérialisme partout, la manière dont cet empire sanglants et ses chiens soumis portent partout le crime, la torture, nous disons qu’Israël, et l’extrême-droite qui gouverne ce pays, en sont partie prenante avec nos propres dirigeants français. Nous dénonçons leur complaisance, leurs interventions aux côtés des Américains, pour entretenir cette oppression de la planète jusqu’à ce que mort s’en suive. Si  on les laisse faire, soyez conscients qu’ils vont mener à la fin de l’humanité.

.Il y a 55 palestiniens à ce jour morts et de nombreux blessés, combien seront-ils demain ? Ils ne sont aussi le signe de ce qui peut advenir à l’échelle de la planète si partout un mouvement de la paix ne se lève pas pour arrêter ce système meurtrier dont Trump et ses complices ne sont que l’aboutissement, la caricature insupportable, ce système c’est le capitalisme à son stade sénile qui ne porte plus que mort et destruction, aucun peuple n’est à l’abri de cette’ monstruosité. Que partout se lèvent ceux qui s’opposeront à ce’ système et revendiqueront la paix dans la justice. .

Ce qui se passe en Israël doit nécessiter une réunion du Conseil de sécurité, mais doit nous alerter sur ce qui menace la planète et le fait que ces gens-là, ce capital en crise est capable d’aller jusqu’au conflit nucléaire pour défendre son droit à être les maîtres. .

il ne suffit pas de bons sentiments, de pleurer les victimes, il faut des communistes, ceux qui savent que l’on ne peut pas tout réaliser par l’amour et un pacifisme creux, pour vaincre un tel ennemi, il faut s’organiser, être fort, ne pas créer nous mêmes les conditions de notre affaiblissement par la soumission à leurs idéologies comme cela prolifère désormais partout en créant le condition des massacres de ceux que l’on a désarmés, rendus ivres de colère et de peur.

L’entente et la fraternité des nations et la paix dont nous parle Donald Trump alors même que le sang coule n’est que la paix et la fraternité des oppresseurs contre les opprimés , des exploiteurs contre les exploités, celle à l’oeuvre en ce moment même contre les ouvriers, les salariés, la jeunesse, dans notre pays, les capitalistes sont fraternellement unis contre le prolétariat de leur pays malgré leur concurrence et leurs rivalités, leurs querelles à géométrie variable. Leur appel à la paix est le droit à poursuivre partout la prolifération des conflits qui dressent de nos jours les peuples les uns contre les autres.

Danielle Bleitrach

Annonces

Brèves Toutes les brèves

Navigation