Canicule, changement climatique, il faut changer de société ! Le Vénissian de Juillet 2019

, par  communistes , popularité : 15%

En France, l’urgence climatique est utilisée pour faire accepter la casse des services publics, la remise en cause des droits, l’austérité pendant que les grandes fortunes continuent à piller la planète.

On veut nous faire croire que pour sauver la terre, il faut aggraver la vie des travailleurs, manger moins, bouger moins, chauffer moins... L’écologie politique née comme subversive est recyclée en idéologie dominante au service des inégalités et de la concurrence.

Mais comme le disent beaucoup de manifestants, face au changement climatique, il faut changer de système ! Alors comparons avec le seul autre type de société qui existe, le socialisme :
- Cuba soumise au blocus réussit à garantir au peuple cubain une espérance de vie au même niveau que les USA, une agriculture 100% biologique qui assure autant de calories par habitant que la France, en émettant au total 4 fois moins de gaz à effet de serre qu’un allemand, le seul pays d’Amérique latine sans malnutrition infantile !
- L’URSS avait développé jusqu’en 1960 une agriculture basée sur la biodiversité des sols et l’agro-forestation redécouverte récemment. L’espérance de vie des soviétiques est passée de 30 ans en 1917 à 70 ans en 1964, proche de celle de l’ouest, malgré la guerre mondiale qui l’a détruite plus que tous les autres !
- La Chine a développé une agriculture socialisée sur l’activité privée des paysans qui a sorti un milliard d’êtres humains des famines endémiques. C’est la plus grande contribution aux objectifs mondiaux de réduction de la grande pauvreté !
- Le Vietnam apporte les services sanitaires à presque tous ses habitants quand le Nigeria riche de son pétrole ne le fait que pour moins de la moitié !

Ces pays ont aussi connu des drames, y compris écologiques. L’industrialisation de l’URSS s’est faite avec les techniques de l’époqe. Mais la Chine relève le défi écologique plus vite que tout le monde !

Il faut résister à la guerre du capitalisme vert contre les services publics. L’avenir de la planète, de la biodiversité, c’est l’avenir de l’humanité. Dans le capitalisme, il ne peut être que de plus en plus violent et inégal.

L’urgence écologique a un besoin urgent de socialisme !

Annonces

Brèves Toutes les brèves

Navigation