Conseils de quartiers, jusqu’au 6 décembre, je vais voter !

, par  Marie-Christine Burricand , popularité : 3%

Depuis bientôt deux mois, plusieurs centaines de Vénissians se sont retrouvés dans les assemblées générales des conseils de quartiers pour partager leur ville en partant de leur quartier. Logement et environnement en passant par les transports et le stationnement, exigence de tranquillité et défense du vivre ensemble, voiries, marchés et propretés...l’équipe municipale met tout sur la table, explique les difficultés et les solutions, appelle les habitants à s’en mêler pour faire avancer tout ce qui est utile au bien vivre des vénissians...Grands et petits problèmes, projets et réalisations, aucun sujet n’a été laissé de côté.

Cent soixante cinq femmes et hommes se sont portés candidats pour représenter les habitants, défendre leur quartier et leur ville, faire progresser le travail collectif. C’est beaucoup plus qu’en 2011 (46 candidats supplémentaires). Ce nombre important de candidats, comme la participation nombreuse de la population aux assemblées de quartier, dément les pronostics qui voulait faire croire que les conseils de quartier ne serviraient à rien et que la population s’en détournerait.

Vénissieux est la première ville à avoir créé des Conseils de quartier. Bien sur, ils agissent dans une société difficile marquée par les inégalités, le chômage et la pauvreté, le "chacun pour soi" et la violence, le désengagement de l’Etat des services publics et de la solidarité.

Pourtant, chaque fois que les habitants s’en sont saisis, ils ont permis que soient posés collectivement les problèmes du quartier des plus grands au plus petits, des incivilités aux hausses de loyers et problèmes des écoles, en passant par les trous dans les trottoirs, les jeux pour enfants, les questions de circulation et de stationnement.Et bien des problèmes ont été entendus et résolus grace à leur action.

Notre pays traverse une période dangereuse. L’austérité gouvernementale fait des ravages, le capitalisme tente de dresser les citoyens les uns contre les autres. Au plan institutionnel la Métropole va se substituer au département, notamment en ce qui concerne les compétences sociales, sur le territoire de l’agglomération avec le risque d’éloigner un peu plus les citoyens des lieux de décision et de fragiliser l’accompagnement social des populations les plus démunies. Les communes sont menacées dans leur capacité à décider et agir. L’extrême-droite tente d’exploiter cette situation pour gagner du terrain dans les consciences comme dans les urnes.

Ce n’est pas le moment de se laisser enfermer dans la résignation ou l’individualisme. Plus que jamais les citoyens ont besoin d’outils pour réfléchir et travailler ensemble, pour prendre en main leurs affaires à partir de la commune jusqu’à l’Etat en passant par l’agglomération.
Les Conseils de quartiers sont faits pour cela !

Cent soixante cinq candidats, c’est une énergie considérable ! Donnons toutes leurs forces à nos délégués et à nos Conseils de quartier en allant voter nombreux !

Samedi 6 décembre, de 9h à 16h, 13 bureaux de vote

- Centre : Hôtel de Ville, Gabriel Périe:Résidence Henri Raynaud
- MaxBarel/Charréard : Groupe scolaire Charréard,
- Pasteur/Monery : Groupe scolaire Pasteur
- Parilly : Groupe scolaire Parilly, Jules Guesde : Ecole Jules Guesde
- Moulin à Vent/Georges Lévy/Renan : Groupes scolaires Georges Lévy et Moulin à Vent
- Joliot-Curie : Groupe scolaire Joliot-Curie,
- Saint-Exupéry : Groupe scolaire Saint- Exupéry
- Anatole France/Paul Langevin : Restaurant scolaire Anatole France
- Louis Pergaud/Léo Lagrange : Ecole Louis Pergaud, Charles Perrault : Ecole Charles Perrault
- Jean Moulin/Henri Wallon : Groupe scolaire Henri Wallon

Annonces

Sites favoris Tous les sites

5 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation