« Le PCF doit vivre et se renforcer ! » motion de l’assemblée générale des communistes de Vénissieux

, par  communistes , popularité : 8%

Vénissieux, le 24/11/2007

Les communistes de Vénissieux, réunis en Assemblée générale de section, adoptent la motion suivante et demandent à leurs délégués de la porter à connaissance de l’assemblée départementale et de l’assemblée nationale des délégués de section des 8 et 9 décembre.

« Le PCF doit vivre et se renforcer ! »

Nous l’affirmons aujourd’hui alors que notre peuple est confronté à la politique de classe orchestrée par le gouvernement de Sarkozy au service du capital. Depuis plusieurs années, la direction de notre parti tente d’accréditer l’idée que le PCF est fini au travers de thèses qui ont toutes en commun d’aboutir à la liquidation du parti ; mutation, gauche plurielle, refondation, collectifs antilibéraux. Elle refuse de s’expliquer sur ses stratégies de renoncement qui nous ont conduit à l’impasse.

Après les élections présidentielles et l’échec de la candidature Marie-George Buffet (1,9%), la direction du PCF avait annoncé la tenue d’un congrès extraordinaire en fin d’année 2007. Ce congrès était demandé par les militants pour débattre des mauvais choix stratégiques notamment d’implication dans les comités antilibéraux et de l’abandon d’un véritable projet anticapitaliste. Au fil des mois la direction a transformé ce congrès en une assemblée nationale de délégués de section, préparée pour éviter tout débat sur les causes de l’échec. Avec le congrès de 2008, elle voudrait achever son oeuvre de liquidation du PCF.

Communistes dans et hors du parti

il est temps de se rassembler pour dire

Non à la liquidation du PCF.

Nous nous fixons comme feuille de route d’ici 2008 de créer les conditions de l’existence et du développement du PCF. Pour cela, nous proposons de travailler dans trois directions :
- La reconquête idéologique communiste
- Nos propositions pour faire la révolution dans un pays capitaliste développé
- La reconstruction de l’organisation communiste en priorité dans les quartiers populaires et les entreprises

Nous appelons les communistes qui ont quitté le parti ces dernières années, poussés vers la porte ou excédés par les renoncements successifs, à prendre leur place dans cette bataille de la manière la plus appropriée pour eux.

Nous nous engageons à travailler pour que le PCF redevienne le parti des forces populaires et des intellectuels, capable de rassembler les forces vives de la nation.

Nous sommes déterminés à recréer des liens avec les partis communistes du monde entier afin de redonner vie et force au mouvement communiste international et de renforcer le combat pour la solidarité internationale et pour la paix.

La direction sortante est en faillite et refuse aux communistes le débat légitime sur son bilan. Juge et partie, elle ne peut être le maitre d’oeuvre du congrès de 2008. Pour préparer ce prochain congrès, nous proposons la mise en place d’un collectif provisoire de direction, désigné par les communistes et représentatif sans a priori de toutes les opinions qui s’expriment.

Les conditions de préparation de l’assemblée nationale des secrétaires de section et les modes de désignation des délégués ne garantissent pas la représentation réelle des comunistes. Les propositions de feuille de route des 8 et 9 décembre devront donc faire l’objet d’une consultation des communistes leur permettant de décider en dernier ressort.

Annonces

Sites favoris Tous les sites

21 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation