Pour le 60e anniversaire de l’OTAN déclaration commune (traduction française)

, par  communistes , popularité : 3%

“The international capitalist crisis, the workers’ and peoples’ struggle, the alternatives and the role of the communist and working class movement"

Le 4 avril 2009 marquera le 60e anniversaire de la création de l’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord), cette organisation impérialiste dirigée par les États-Unis.

L’OTAN fut soi-disant créée pour affronter l’URSS, le premier État ouvrier au monde à avoir résisté et affronté avec succès l’attaque de la peste nazie. Ainsi, l’URSS donna un nouvel élan à la lutte pour la libération nationale et sociale dans le monde entier.

En même temps, les gouvernements capitalistes des États-Unis, du Canada et de l’Europe Occidentale avaient besoin d’un mécanisme politique et militaire afin de réprimer et intimider les peuples. Ce besoin fut satisfait par la création de l’OTAN.

Le but était d’opposer et d’empêcher, par le recours aux armes, n’importe quel type de changement progressiste. C’est pour cette raison mais, également pour assurer les intérêts de l’impérialisme, que l’OTAN a soutenu les régimes réactionnaires et les dictatures en Grèce, Turquie, Espagne et au Portugal tout en jouant un rôle décisif dans la partition de Chypre.

Son action était basée, et l’est toujours, sur l’anticommunisme et sur toutes sortes de montages et de provocations visant le mouvement communiste révolutionnaire et la lutte des peuples pour la paix, la justice sociale et le socialisme.

L’histoire de l’OTAN en tant que ’sheriff’ mondial de l’impérialisme est tachetée de violations du droit international. Elle est marquée par le sang des victimes de ses interventions directes et indirectes dans le monde entier.

Actuellement, le caractère de l’OTAN, comme machine militaire, en tant qu’outil fondamental de l’action impérialiste au sein des États membres et au-delà de leurs frontières en vue de l’établissement du "nouvel ordre", est éclatant.
L’argument qui prétend que l’OTAN est un traité de défense n’est rien d’autre qu’un mensonge, de la propagande vide visant à cacher les objectifs réels de cette organisation agressive. Depuis les sommets de Rome en 1992 et de Washington en 1999, l’OTAN a adopté une nouvelle doctrine qui lui permet d’intervenir dans le monde entier, en cas de nouvelles menaces, sous le prétexte de combattre le terrorisme, de protéger le flux des ressources naturelles, etc. Pendant cette période, l’OTAN a agi en fonction de sa nouvelle structure basée principalement sur les ’’forces de déploiement rapide’’ agressives.

Les États-Unis ainsi que l’Union Européenne ont organisé la dissolution de la Yougoslavie. C’est ainsi que l’OTAN déclencha la guerre en Bosnie, mena la sale guerre contre la Serbie et les 78 jours de bombardements en 1999 qui ont réduit le pays à un amas de ruines, ce qui conduisit à l’occupation du Kosovo par l’OTAN et l’UE et à son "indépendance" de la Serbie.

Les guerres de l’OTAN dans les Balkans et en Afghanistan, la participation dans la guerre en Irak, les interventions au Pakistan et en Asie du Sud ont bien prouvé sa brutalité impérialiste. L’OTAN a toujours été le principal soutien d’Israël dans sa politique d’agression contre le peuple palestiniens et les autres peuples arabes. L’OTAN a joué et joue encore un rôle dans le siège de Gaza. En contradiction avec la volonté des peuples, l’OTAN essaie d’attirer l’Ukraine et la Géorgie en son sein. Elle encourage de toutes les manières possibles leur armement, soutenant les cercles les plus réactionnaires de ces pays. Leur imposition d’un ’’nouvel ordre’’ a comme adversaire, les États et les peuples qui réagissent contre l’agressivité impérialiste. En conséquence, l’OTAN augmente son armement et développe de nouveaux systèmes d’armements menaçants, comme le bouclier antimissile en Pologne et en République tchèque.

Le programme du ’Partenariat pour la Paix" de l’OTAN encourage son expansion grâce à l’adhésion de nouveaux États. Il fut appliqué au sein de tous les pays ex-socialistes d’Europe centrale et orientale qui par la suite sont devenus membre de l’OTAN. De nos jours, le gouvernement de la République de Chypre se voit mis sous pression pour qu’il rejoigne ce programme et s’intégre dans les plans euro-atlantiques. Le gouvernement et la population de Chypre s’opposent fortement à cette démarche car l’adhésion conduirait à la tolérance en cas d’invasion de l’armée turque soutenue par les États-Unis et l’OTAN ainsi que l’acceptation de facto de l’occupation d’une partie de l’île par les troupes turques qui continue jusqu’à aujourd’hui.

L’ Impérialisme-USA-OTAN-UE sont des concepts intimement liés. Malgré leurs contradictions et leurs antagonismes, l’Union européenne et les États-Unis se retournent contre les peuples. Dans le traité européen, l’UE considère l’OTAN comme son pilier principal et accepte pleinement son rôle. L’armée de l’UE est liée à l’OTAN et la France se tourne vers le bras armé de celle-ci.

Alors qu’elle approche du 60e anniversaire de sa création, l’OTAN tente de se présenter comme aussi "innocente qu’une colombe", grâce à une propagande et à une déformation de l’histoire sans précédent, à la manipulation des médias, au financement des universités par des programmes de recherches de l’OTAN, etc.

L’OTAN semble toute puissante mais, elle ne l’est pas. La crise économique mondiale du capitalisme renforce l’agressivité impérialiste et elle dévoile en même temps ses limites. L’impérialisme ne peut exister sans le contrôle de nouveaux marchés, sans l’augmentation de son influence, sans la mise sous le joug d’autres peuples en même temps que des populations de ses propres pays pour permettre l’expansion de l’activité des monopoles.

Il existe un contrepoids à l’OTAN : les forces anti-impérialistes à travers le monde, le mouvement mondial de la paix, anti-guerre, anti-impérialiste qui, en coordination avec le mouvement ouvrier et les autres mouvements sociaux féministes, de jeunes, en défense de la nature et des ressources naturelles, ainsi que les mouvements de solidarité, luttent contre l’impérialisme et exigent des collaborateurs de "l’alliance prédatrice" la dissolution immédiate de l’OTAN .
Ceci est le seul chemin possible pour les peuples. Nous devons empêcher l’agressivité impérialiste et contribuer à la défaite de l’impérialisme qui constitue un prérequis pour un monde en paix.

De nos jours, la condamnation verbale des crimes et des menaces de l’OTAN ne suffit pas. Un large mouvement de paix, opposé à la guerre et à l’impérialisme, capable de mobiliser les travailleurs, les jeunes et les forces populaires et sociales en général est devenu indispensable.

Grâce à leur lutte, les peuples sont capables d’empêcher de manière concrète les projets de l’OTAN et des autres forces impérialistes et de gagner.

Les Partis communistes et ouvriers appellent la population à intensifier la lutte :
- Contre les dépenses militaires
- La prohibition des programmes de l’OTAN dans les universités
- Le retour immédiat de toutes les troupes et autres missions qui participent aux opérations impérialistes en dehors de nos frontières
- La sortie de nos pays des guerres impérialistes, de l’occupation d’autres pays et des interventions impérialistes
- Le retrait de toute base militaire étrangère de nos pays
- La sortie de nos pays de l’OTAN
- La dissolution de l’OTAN.

VIVE L’AMITIÉ ENTRE PEUPLES

A BAS LE NOUVEL ORDRE DES IMPÉRIALISTES

Voir en ligne : Solidarity Network

*** Many thanks to the WP of Belgium for the translation to French

The SolidNet Team

Annonces

Brèves Toutes les brèves

Navigation