Pour une ville utile à tous, pour continuer à résister et construire ensemble ! Trois rencontres dans la ville

, par  Truscello Serge , popularité : 2%

article écrit en Octobre 2013 non publié sur ce blog de la section de Vénissieux compte tenu des lois sur la communication en période électorale qui autorisent tout sur Facebook ou twiter, mais qui rendent incertain le statut d’un site militant qui n’est pas nécessairement reconnu comme le site officiel d’un parti politique, les sections locales d’un parti n’étant pas déclarées comme parti...


- 22 Octobre 18h, Maison du Peuple, Grandir et apprendre
dans la ville
- 15 Novembre, 18h, Foyer Vaillant Couturier., Développer l’emploi
et la ville
- 5 Décembre, 18h, Fêtes et Familles, Une ville pour tous !

Trois rencontres pour prendre le temps
du débat sur la situation politique, les
conséquences de la politique
gouvernementale, de cette « crise »
prétexte à toutes les remises en cause,
droit du travail, retraite, comme à toutes
les augmentations d’impôts, de taxes,
diminuant ainsi notre pouvoir d’achat.
Mais aussi trois rencontres, pour
débattre ensemble des orientations, du
contenu du prochain contrat communal.
Nous considérons que la ville est un
maillon essentiel de la démocratie dans
notre pays. C’est là qu’au quotidien la
relation avec les élus est la plus directe,
que la perception des besoins et des
souhaits des habitants est la plus directe
aussi.

Pourtant avec l’annonce de la création de
l’Euro métropole par Collomb et Mercier,
l’acte 3 de de la décentralisation proposé
par le gouvernement, ce sont les
prérogatives des communes qui sont
remises en cause.

Les communistes au Parlement, comme
dans les départements s’opposent à cette
réforme, demandent qu’un référendum
soit organisé, le pouvoir tant national que
départemental, le parti socialiste, comme
la droite, s’y opposent. Vous pouvez
soutenir l’exigence d’un référendum en
signant la pétition « Ma commune j’y
tiens » (http://macommmunejytiens.fr).
En plus de cette remise en cause des
communes, le gouvernement a décidé de
diminuer la dotation publique aux
collectivités locales, moins 1,5 milliards
en 2014. Privant encore les villes de
moyens pour répondre aux besoins de
leurs habitants.

Nous savons que d’autres choix sont
possibles, qu’une autre politique est
nécessaire. Une politique qui aille dans le
sens d’une autre répartition des richesses
créées, les orientant vers l’emploi,
l’augmentation du pouvoir d’achat.
A plus de 5 mois des élections
municipales, nous proposons de
continuer à construire ensemble la ville
de demain. Logement, emploi, industrie,
école, formation, autant de sujets sur
lesquels nous souhaitons débattre,
partager, nous engager.

Face au mécontentement qui s’exprime
sur la politique de la majorité socialiste et
verte, nous proposons de nous
rassembler, construire des perspectives.
Nous proposons lors des prochaines
élections municipales de refuser le piège
de l’abstention et du vote FN, de faire
savoir à la droite, ses représentants sur la
ville, qui comptent sur un vote sanction,
que nous n’avons pas oublié les années
Sarkozy.

Nous voulons, avec Michèle Picard,
que Vénissieux reste une ville
courageuse, audacieuse, tenant le
cap à gauche.

Annonces

Sites favoris Tous les sites

5 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation