Quel avenir pour la commune, le service public ? Rencontre publique : 25 septembre 2018, 18h, mairie de Vénissieux

, par  communistes , popularité : 7%

Le maire de Vénissieux nous invite à une rencontre publique ce mardi 25 septembre en mairie pour évoquer "l’avenir de notre commune dans un contexte d’austérité et d’attaques contre nos services publics" à partir du " bilan des réalisations de la municipalité". Ce sera un point d’étape pour évaluer ce qui a été fait dans le plan de mandat choisi par les Vénissians en 2014 et en 2015, les difficultés et les contraintes qui empêchent de réaliser certains projets, et à l’inverse les avancées qui ont permis d’engager de nouvelles actions non prévues à l’origine.

Ce bilan n’est ni une simple question technique du pourcentage d’objectifs réalisés, ni une question de communication même s’il est justifié de valoriser le travail souvent impressionnant du service public municipal, comme pour la 4eme fleur ou le label Citergie pour le climat. C’est au contraire une question politique essentielle dans notre pays bousculé depuis des années par des réformes profondes de ses institutions et de ses services publics.

Pour la santé, pour l’école, pour les retraites, mais aussi pour la sécurité ou les transports, ce sont des acteurs privés, les "premiers de cordées" comme les appelle le président Macron, les "créateurs" de "nouveaux modèles", les "startup" qui ont les faveurs de l’état, les facilités fiscales et budgétaires, pendant que l’austérité est imposée à tout les services publics et... aux communes.

Notre commune a perdu 6 millions d’euros de dotation de l’état, partiellement compensée par des soutiens dits de "solidarité", mais qui peuvent être remis en cause chaque année, ou des soutiens sur projets qu’il faut aller gagner chaque année auprès de l’état et qui ne peuvent concerner le fonctionnement habituel de nos services, ce "droit commun" dont tout le monde parle mais qui se réduit toujours plus !

Évidemment, le gouvernement fait tout pour masquer ce recul de l’état en médiatisant fortement des actions comme les CP à 12 ou le plan pauvreté. Mais s’il a fallu nommer des enseignants de plus pour les CP et les CE1, des milliers d’autres postes ont été supprimés, en commençant dès l’an dernier par les enseignants en surnombre dans les ZEP, et on l’a appris en cette rentrée, avec 1800 enseignants supprimés dans les collèges qui accueillent pourtant 40 000 enfants de plus !

Que doit faire la commune dans ce contexte ? Face à la contractualisation qui organise le contrôle de l’état sur ses dépenses, avec la métropolisation qui éloigne un peu plus les décisions des citoyens, avec l’arrogance d’un état qui respecte de moins en moins les communes et leurs élus ?

Quelles priorités faut-il se donner : L’école ? la petite enfance ? la sécurité ? Que faut-il demander de plus à la métropole ? à l’état ? Faut-il abandonner certaines missions pour pouvoir en renforcer d’autres ? Faut-il transférer de nouvelles compétences à la métropole pour adapter les services de la ville à ses moyens, ou au contraire nous battre pour que la métropole se "décentralise" en donnant plus de places aux communes ?

Ce débat ne concerne évidemment pas que les élus, mais en premier les habitants ! Ce sont eux qui peuvent décider de faire grandir l’exigence de redonner des moyens à la commune, premier lieu de citoyenneté, premier lieu de proximité politique, de services publics essentiels pour tous.

Alors, venez dialoguer mardi 25 en mairie, venez porter vos attentes et vos exigences envers la commune, la métropole, l’état... Ce sera un premier moment démocratique pour ouvrir le chantier de la place de la commune dans le "nouveau monde" macroniste...

L’invitation de Michèle Picard

Madame, Monsieur,

Nous sommes à mi-chemin du contrat passé avec les Vénissians, et il m’a semblé utile de faire un point sur les actions engagées.

En octobre 2017, le Grand Rendez-Vous de la Ville avait permis d’échanger avec les habitants sur la ville d’aujourd’hui, mais aussi de demain.

Vous avez pu découvrir dans le magazine Vénissieux Singulier Pluriel de juillet 2018, un point d’étape sur les différents projets classés par thématiques.

Dans la continuité, une réunion publique est organisée pour échanger sur le bilan des réalisations de la municipalité, et discuter de l’avenir de notre commune dans un contexte d’austérité et d’attaques contre nos services publics. Celle-ci aura lieu

mardi 25 septembre 2018 à 18 heures en mairie (salle du conseil municipal).

Connaissant votre engagement et votre implication dans la vie de la cité, je vous invite à y participer.

Vous remerciant de votre présence,

Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations les meilleures.

Michèle PICARD

Annonces

Brèves Toutes les brèves

Navigation